Le respect de la procédure d’intervention des avocats dans les médias recommandé par le CSAC/Kongo Central

0
667

Matadi, 23 juin 2020 (ACP).- La coordination provinciale du Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication (CSAC)/Kongo Central a recommandé aux responsables des médias de cette province d’instruire les journalistes et producteurs indépendants des émissions à s’abstenir d’enfreindre la mesure d’interdiction de l’intervention des avocats dans les médias sans l’autorisation du bâtonnier de l’ordre.

Dans un communiqué publié, le week-end dernier, à Matadi, dont une copie a été remise à l’ACP, le CSAC/Kongo Central a demandé aux directeurs provinciaux et des programmes des médias de la province d’interdire toute production n’ayant pas respecté administrativement la procédure et de veiller à ce que toute prestation sur les questions sensibles soient traitées selon les prescrits déontologiques, par des personnes outillées.

Le communiqué, signé par le coordonnateur provincial de cette institution de régulation des médias, Célestin Bibimbu Kuhuna, estime impérieux que les prestations des acteurs socio-politiques soient soumises à certaines restrictions professionnelles pour l’honneur etla crédibilité des médias.

Dans un entretien dernièrement avec l’ACP, le bâtonnier de l’ordre des avocats du Kongo Central, Me Alain Mavambu, a fait part du comportement relevé par le Conseil de l’ordre de certains avocats qui interviennent dans les médias audiovisuels aux niveaux local et national pour des commentaires, interprétations ou divers analyses sur les dossiers en cours d’instruction.

Il a rappelé que ce comportement viole les dispositions de l’article 63 du RIC qui impose à l’avocat l’obligation de solliciter une autorisation préalable du bâtonnier avant toute intervention dans les médias. ACP/Kayu