Signature à Kinshasa du Plan des Nations Unies pour l’appui à la réponse socio- économique immédiate à la COVID-19 en RDC

0
826

Kinshasa, 25 juin 2020 (ACP).- Le coordonnateur résident du système des Nations Unies, M. David McLachlan-Karr et le ministre d’Etat, ministre de la Coopération, Intégration régionale et Francophonie, Pépin Guillaume Manjolo, ont signé mercredi, le Plan des Nations Unies pour l’appui à la réponse socio – économique immédiate à la COVID-19 en République Démocratique du Congo, au cours d’une brève cérémonie organisée à l’immeuble du gouvernement, à Kinshasa.

Selon le compte-rendu de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation de la République Démocratique du Congo (MONUSCO), remis mercredi, à l’ACP, ce plan est le fruit d’une réaction rapide, conjointe et coordonnée des agences du système des Nations Unies, en appui au Programme multisectoriel d’urgence d’atténuation des impacts de la COVID-19 en RDC lancé la semaine dernière, par le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Il vient également en réponse à l’appel du Chef de l’Etat à la solidarité nationale et internationale sous toutes ses formes pour lutter contre la pandémie de Coronavirus. Ce plan des Nations Unies s’articule autour de quatre objectifs prioritaires alignés sur le plan de réponse national et les priorités en matière de développement.

Il vise, donc, à soutenir la réponse sanitaire COVID-19 du gouvernement, renforcer la résilience économique du pays face au choc de la COVID-19, renforcer la protection des personnes, la cohésion sociale et la résilience communautaire face aux effets de la COVID-19 et renforcer la bonne gouvernance.

Alors que le monde a amorcé, depuis le début de 2020, la décennie d’actions pour l’atteinte des Objectifs de développement durable, David McLachlan-Karr a saisi l’occasion du lancement de ce plan pour mobiliser les acteurs de développement et le gouvernement à accélérer leurs efforts pour l’atteinte de ces objectifs. D’un montant global de 407,7 millions de dollars américains, ce Plan des Nations Unies nécessite la mobilisation de 204 millions manquant afin de pouvoir soutenir efficacement les efforts du gouvernement congolais.

Un don de l’OMS à la prison centrale de Makala En outre, dans le cadre de la prévention efficace et la riposte au Coronavirus dans les milieux carcéraux, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a doté la prison centrale de Makala, à Kinshasa, d’une structure d’isolement d’une capacité de 120 lits, et un lot de 50 lits, 50 matelas, 50 paires de draps et 50 moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée d’action.

Dans le même temps, elle a fourni des matériels et consommables à l’Institution national de recherche biomédicale (INRB) comprenant entre autres un autoclave tout neuf, un appareil qui permet de stériliser et détruire les germes les plus virulents. ACP/Kayu