Le banditisme est devenu récurrent dans les communes de N’djili et Kimbanseke

0
699

Kinshasa, 26 juin 2020 (ACP).- Le banditisme interurbain devient de plus en plus récurrent dans les communes de N’djili et Kimbanseke, au triste sort de la population locale, a appris jeudi l’ACP de quelques habitants.

 Le jour comme la nuit, ont-t-ils indiqué, les jeunes inciviques de différents quartiers s’affrontent dans des zones neutres, séparant les quartiers desdites municipalités, mettant ainsi les habitants de ces entités en difficulté de mouvoir aisément en longueur de journée.

Dans toutes les deux municipalités, ces jeunes inciviques qui opèrent souvent en bandes, surnommées « bases », se permettent également d’extorquer les biens de paisibles citoyens. A cause de l’ampleur de ce banditisme, certains habitants locataires comme propriétaires des maisons préfèrent abandonner leurs propriétés pour trouver refuge ailleurs, tandis que dans d’autres quartiers, les habitants recourent à la justice populaire, ont- déploré ces infortunés qui invitent l’autorité urbaine à renforcer la sécurité dans ces deux municipalités. ACP/Kayu