L’UNICEF se félicite de la réponse conjointe relative à la fin de l’épidémie à virus Ebola en RDC

0
574

Kinshasa, 26 juin 2020 (ACP).- Le Fonds de Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a salué l’annonce faite jeudi, par le gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC) relative à la fin de l’épidémie d’Ebola qui a duré 23 mois dans l’Est du pays ainsi que la réponse conjointe.

Dans un communiqué parvenu à l‟ACP, cette agence onusienne relève néanmoins la nécessité de poursuivre des efforts accrus en réponse à la nouvelle épidémie dans la province de l’Equateur, au nord-ouest de la RDC.

Déclarée dans l’Est de la RDC en août 2018, l’épidémie d’Ebola est la deuxième plus meurtrière au monde après celle de 2014-2016 en Afrique de l’Ouest et la première dans une zone de conflit actif, tuant ainsi 2.287 personnes et en infectant 3.470, renseigne la source.

Les enfants représentaient environ 28% de tous les cas, contre environ 20% lors des précédentes épidémies. Durant cette crise épidémiologique, l’UNICEF a soutenu 3.812 centres de santé en leur fournissant des services essentiels d’eau, d’hygiène et d’assainissement.

Il a aussi apporté un soutien psychosocial à plus de 16.000 enfants et contribué à informer plus de 37 millions de personnes dans tout le pays sur la maladie en vue de sauver des vies. « Notre expérience de la lutte contre l’épidémie dans l’Est de la RDC nous a montré que les partenariats stratégiques avec les communautés, les chefs religieux, les journalistes, les stations de radio et les organisations de la société civile, ainsi que les financements généreux, sont essentiels pour contenir l’épidémie« , a déclaré le représentant de l’UNICEF en RDC, Edouard Beigbeder.

Pour lui, ces précieuses leçons aident dans les efforts actuels pour lutter contre la nouvelle épidémie d’Ebola dans la province de l’Equateur. «Nous n’aurions pas pu atteindre la fin de l’épidémie dans l’est de la RDC sans une mobilisation massive de ressources financières et humaines», a expliqué M. Beigbeder.

 Parlant de la COVID19 en RDC, le représentant de l’UNICEF a affirmé qu‟avec les 6.000 cas confirmés, ce pays a besoin d’un soutien pour appuyer les systèmes de santé déjà surchargés. Il a, à cet effet, lancé un appel aux donateurs internationaux afin d‟aider le pays à lutter contre cette pandémie et s’attaquer aux conséquences sur les enfants et autres catégories de personnes vulnérables. ACP/Kayu