Le gouvernement provincial appelé à juguler le banditisme urbain devenu « économicide »

0
228

Kinshasa, 27 juin 2020 (ACP). Le président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa (APK), Gode MpoyiKadima, lance un appel au gouvernement provincial de prendre des mesures idoines afin d’éradiquer le banditisme urbain ou le phénomène « Kuluna » dans la capitale congolaise, indique le compte rendu de la plénière du lundi dernier, remis vendredi à l’ACP.

Dans son discours de la session ordinaire de mars 2020, rappelle-t-on, le président de cet organe délibérant a dit faire un constat  de la  résurgence du banditisme urbain qui, selon lui, est devenue « économicide ». Depuis plusieurs mois, a-t-il dit, Kinshasa est en proie au banditisme urbain orchestré parfois par des jeunes porteurs  d’armes blanches.

Le 22 mai dernier, la Police nationale congolaise (PNC), avait présenté au gouverneur de la ville, GentinyNgobila, 399 présumés auteurs de l’insécurité dans la ville dont 379 délinquants « Kuluna » et 20 bandits à mains armées, signale-t-on.

Le président de l’APK a exprimé son désir de reformer son administration

Par ailleurs, le président de l’APK, Godefroid Mpoyi a, sur le plan administratif, exprimé son désir de réformer l’administration  de son institution, précisant qu’aucun engagement des nouvelles unités n’a été fait par le bureau jusque là et que la correction anonyme du concours de recrutement ayant déjà  fini, la publication des résultats interviendra dès que les moyens seront disponibles.

Il a, par la même occasion, appelé les fonctionnaires de l’APK d’être  calme car il n’y aura pas de révocation, avant d’inviter la population kinoise à contribuer aux efforts de développement urbain en s’acquittant de leurs obligations fiscales.

 Le président de l’APK a demandé  au gouvernement provinciale de publier la liste des assujettis qui demeurent encore insolvables vis-à-vis du fisc ce qui constituerait une contrainte morale.

Aux députés provinciaux, il leurs a demandé de déposer leurs rapports respectifs des vacances parlementaires, dont l’analyse permettra de palper du doigt les différents problèmes auxquels est confrontée la population kinoise.  

Pour clôturer, le président de l’APK a rassuré son soutien au Dr Munyangi en lui octroyant un espace  pour la culture de l’Artemisia, plante qui rentre dans la composition de son protocole anti COVID-19. ACP/Kayu