Les députés provinciaux appelés de mettre au premier plan d’intérêt supérieur de la population.

0
1142

Kisangani, 27 juin 2020 (ACP).- Les membres du cadre de concertation provinciale de la société civile (CCPSC) pour la province de la Tshopo ont, dans un communiqué rendu public et dont une copie parvenue à l’ACP, demandé aux députés provinciaux de mettre au premier plan l’intérêt supérieur de la population et ce, à l’occasion de l’examen de la motion de censure initiée par un groupe des députés provinciaux, contre le gouvernement provincial.

L’auteur de ladite motion, le député provincial Paulin Lendongolia, reproche au chef de l’exécutif provincial une gestion opaque de la province, notamment la dilapidation des finances publiques.

A cet effet, le code de concertation de la société civile affirme avoir dénoncé cet état de chose lors de son dernier contrôle citoyen.

Par ailleurs, le Pr. Pitchou Meniko, a indiqué, lors d’une interview à la presse locale, que l’avenir de la province dépend essentiellement des élus provinciaux, avant d’en appeler aux élus locaux provinciaux de choisir le bon côté pour qu’ils fassent partie de ceux dont les générations futures se souviendront au moment venu, ajoutant qu’ils doivent donc faire preuve de responsabilité, de rationalité et plus de prudence dans l’exercice de leurs devoirs parlementaires. ACP/Kayu