Nord-Kivu : l’an 1 du gouverneur Carly Nzanzu marqué par des actions porté sur des urgences dans un contexte conjoncturel particulier

0
133

Goma, 29 juin 2020(ACP).- Le gouverneur de la province du Nord-Kivu,
Carly NzanzuKasivita, a reconnu que l’an 1 de son accession à la tête de cette province  a été marqué  par des urgences dans un contexte conjoncturel particulier, au cours d’une conférence  qu’il a tenue   dimanche dans le jardin du gouvernorat situé au musée de Himbi dans la commune de Goma.

L’autorité provinciale a circonscrit ce premier anniversaire comme étant uniquement son entrée en possession des bureaux lui légués par le duo Julien Paluku et FellerLutayichirwa.


Pour lui, en dépit du fait que le 1/5 de son quinquennat ait été confronté par  la question sécuritaire de Beni ainsi que le renforcement de la lutte contre l’épidémie de la maladie à virus Ebola, des réalisations notables ont, néanmoins, été enregistrées sous son
règne dans des domaines diversifiés sur financement de la province et l’intervention des partenaires techniques et financiers.

Sur le plan sécuritaire, Carly Nzanzu Kasivita a reconnu que  l’Exécutif provincial a veillé à l’exécution des lois de la République concernant les migrations, cas des centaines de Burundais installés irrégulièrement  dans la ville de Goma et en territoire de Nyiragongo, l’achat dix (10) jeeps pour la PNC, dont trois (03) déjà livrées et sept (07) attendues, les campagnes de sensibilisation auprès des éléments des groupes armés en vue d’obtenir leur reddition ; l’appui à la prise en charge, à la limite des moyens, des rendus cantonnés à Kalunguta en Territoire de Beni et à Mubambiro en Territoire de Masisi.

Parmi les contraintes majeurs rencontrées liées à l’exécution du programme du gouvernement provincial du Nord-Kivu, l’autorité provinciale a cité « la persistance des poches d’insécurité et l’activisme des groupes armés en province, qui entravent énormément toute forme d’investissement et empêchent de mobiliser le maximum de
ressources tant humaines, matérielles que financières en vue de l’atteinte des ambitions nous assignées ».

La quasi-absence des rétrocessions, l’impact négatif (direct ou indirect) de la Covid-19 sur les ménages et les entreprises, constituent entre autres les difficultés qui ont
constitué un obstacle à la mise sur pied des actions envisagées par le gouvernement Carly Nzanzu qui s’est dit optimisme pour un nouvel élan patriotique  après une année passée aux commandes du Nord-Kivu.

Un mini-programme accéléré de reconstruction et réfection des infrastructures socio-sanitaires ainsi que d’autres équipements collectifs vient d’être mis sur pied et sera opérationnalisé, en urgence, en partenariat avec les agences locales d’exécution
crédibles, a annoncé le gouverneur de la province du Nord-Kivu pour qui le go vient d’être ou sera incessamment donné à travers le lancement de quelques chantiers réalisables à court terme.

 Il s’agit, entre autres, de la construction d’un pont provisoire sur la rivière Hululu, axe Beni – Kasindi, la finalisation du pont du Cinquantenaire et l’aménagement d’un dalot vers CUGEKI  dans la ville de Butembo.

 D’autres actions envisagées dans ce mini-programme concernent la construction du pont permettant d’accéder au Centre de santé Buturande en territoire de Rutshuru ; la construction du Centre de Santé de Munigi en territoire de Nyiragongo, la construction et l’équipement d’une salle de maternité au Centre de santé Mushaki en territoire de Masisi, la construction des ponts Kilokwa I et Kaliba dans la ville de Beni ; la construction du pont Kuya en territoire de Walikale ;    et  la construction de la traversée sur l’avenue de la Paix à l’entrée du bureau de l’Assemblé provinciale.
ACP/Kayu