L’INAP conditionne la participation de laCNSSAP à certains préalables

0
207

Kinshasa, 1er  juillet 2020 (ACP).-L’Intersyndicale Nationale de l’administration publique (INAP) conditionne la participation de laCaisse Nationale de sécurité Sociale des Agents Publics de l’Etat (CNSSAP) certains  préalables  qu’elle communiqué àla ministre de la Fonction publique.

Le  président Fidèle Kiyangi Matangila, qui l’a indiqué au cours d’un point de presse tenu lundi, à Kinshasa,  a indiqué qu’il s’agit, parmi ces préalables, de l’engagement du gouvernement pour une indexation des montants à investir, puisque les bons du trésor son libellés en franc congolais, ce qui représente un risque de change important.

Il s’agit également d’un engagement de non ingérence dans les décisions  de placement qui révèlent du seul Comité de placement institué au sein de la CNSSAP dont l’INAP est membre, en vertu de l’autonomie financière reconnue à cet établissement public, mais également de la technicité que cette question requiert.

Elle a également demandé l’organisation d’une formation en  faveur d’un noyau de l’INAP pour permettre  aux agents et fonctionnaires de l’Etat de s’imprégner du fonctionnement de ce marché et obtenir des garanties contre la risque de défaut de remboursement de l’Etat.

Pour elle, l’investissement  dans les bons du Trésor ne devrait concerner que les excédents financiers futurs et non les placements déjà réalisés et latitude devra $être laissées au Comité de placement dont l’INAP est membre de décider du pourcentage à réserver aux bons du Trésor dans le portefeuille de la CNSSAP lorsque tous les préalables sus évoqués seront remplis.

L’Intersyndicale rappelle que la CNSSAP gère l’argent des Agents publics qu’elle représente et que sa création a eu lieu dans le cadre de la réforme et à la suite du protocole signé  entre la gouvernement et l’INAP, émanation des Agents de l’Etat à la suite des élections sociales de 2013.

A la suite du plaidoyer de la ministre de la Fonction publique, à la 17ème réunion du conseil des ministres, il lui a été autorisé de modifier  l’arrêté ministériel du 16 mars 2018 portant modalités de placement des excédents financiers de la CNSSAP dans le sens de sa participation au marché des bons de Trésor et l’option avait été levée d’accélérer la mise en place des organes de gouvernance de la CNSSAP.

Par ailleurs, l’INAP a rappelé  au gouvernement qu’elle attend les appuis aux ménages des agents et fonctionnaires de l’Etat promis pour  amortir le choc de COVID-19 de l’ordre des 40 milliards pour les mois de mai et juin 2020. ACP/Kayu