Le cancer du sein peut être reconnu comme une maladie professionnelle, selon une étude

0
100

Kinshasa, 02 juillet 2020 (ACP).- Le cancer du sein peut être reconnu comme une maladie professionnelle, car travailler la nuit augmente son risque, révèle une étude publiée récemment en France dans le magazine « Doctissimo ».

Selon la source, la perturbation chronique du rythme circadien contribuerait également à rendre les tumeurs plus agressives avec le développement de métastases (l’étape migration de la migration des cellules cancéreuses vers les organes sains), rappelant que l’âge, le surpoids, les antécédents familiaux, un style de vie malsain, la consommation de tabac et d’alcool en sont les facteurs favorisant.

Les chercheurs ont, lors de cette étude, observé nuit et jour, les comportements des souris qui développaient naturellement des tumeurs mammaires pendant six semaines et ils ont conclu que le dérèglement circadien avait bien un impact significatif sur le développement des tumeurs mammaires non seulement le risque était accru mais les tumeurs étaient plus agressives avec la formation de métastases.

Ces résultats expérimentaux montrent que les femmes pré-ménopausées exposées par leur travail à des rythmes décalés sur de longues périodes seraient particulièrement exposées à des cancers du sein plus agressifs.

L’étude recommande aux employeurs de limiter le nombre de travail de nuits pour cette catégorie des femmes.ACP/Kayu/KJI