Les ONGS RENOI et OGF sensibilisent les populations de Maluku et de N’Sele à la COVID-19

0
692

Kinshasa, 02 juillet 2020 (ACP). –  Le Réseau national de l’observation indépendante (RENOI) et l’Observatoire pour la gouvernance forestière (OGF) ont sensibilisé les communautés locales et les peuples autochtones ainsi que d’autres parties prenantes aux mesures de prévention contre la COVID-19 dans les ménages, lors d’une campagne  organisée pendant plus de deux semaines dans les communes de Maluku et de N’Sele à Kinshasa.

Ces deux structures ont, par la même occasion,  sensibilisé cette population contre l’exploitation illégale du bois d’œuvre ainsi que  le trafic de la faune sauvage dans les ports de cette juridiction.

Pour le coordonnateur de l’OGF, Essylot Lubala, ces activités qui ont bénéficié  de l’appui du programme FAO-Union européenne, leurs ont permis  de jauger l’impact de la COVID- 19 dans la vie quotidienne des communautés habitant ces juridictions.

« Nous avons constaté que la COVID 19 est en train de faire des ravages à Kinshasa, épicentre de la maladie en RDC, où elle a commencé à sévir et à faire des victimes », a dit le coordonnateur de l’OGF, avant d’ajouter qu’avec la plate-forme RENOI qui s’occupe du monitoring forestier, ils ont choisi de sensibiliser les communautés qui vivent autour des ports de Maluku, car il est l’une des portes d’entrée des grumes et des bois qui proviennent des anciennes provinces forestières de Bandundu, de l’Equateur et de la province Orientale.

Plaidoyer pour le renforcement des mesures barrières aux entrées des ports

Mme Dorothée Lisenga, une des membres de l’équipe des animateurs a, pour sa part, plaidé pour le renforcement des mesures barrières aux entrées des ports.

Elle a révélé qu’au port de Ngafura dans la commune de Maluku il n’existe aucun dispositif de lavage de mains alors que plusieurs  vendeuses et acheteurs des poissons et « les coopérants » y fréquentent nuit et jour.  

« Les sensibilisateurs n’ont trouvé aucun dispositif de lavage de mains, à l’entrée du port et dans les parages, malgré le flux intense des gens », a-t-elle déploré, ajoutant que le port des masques reste de cadet des soucis de tous ceux qui fréquentent ce site et y exercent leur commerce.

La population informée de la gravité de coronavirus

Les ONGS  RENOI et OGFontinformé la population  habitant plusieurs sites de Maluku et Kinkole dans la commune de N’sele de la gravité de la COVID- 19, qui décime des milliers des personnes sous d’autres cieux.

A l’Hôpital de référence de Kinkole, elles ont remis quelques outils de protection à l’administrateur gestionnaire de la zone de santé du même nom.

Tout en remerciant les deux Ongs, pour ce geste qui, selon lui, sauve des vies, il a invité la population à se protéger  contre la maladie afin de briser  la chaine de contamination.

Les responsables des ports ont également émis le vœu de voir ces deux structures étendre leur intervention tout le long du fleuve Congo où pullulent les scieries afin que la population ait l’information sur la pandémie. ACP/Kayu