COVID-19 : Assouplissement de la mise en œuvre et la déclaration ITIE en RDC

0
566

Kinshasa 03 juillet 2020 (ACP).- Le Conseil d’administration de l’ITIE a convenu de mesures destinées à assouplir la mise en œuvre et la déclaration ITIE, eu égard aux profondes difficultés liées à la pandémie de la COVID-19,  au cours de la 100ème réunion extraordinaire  du comité exécutif de l’ITIE/RDC, présidée jeudi, par le vice-Premier ministre,  ministre du Plan, Mme Elysée Munembwe Tamukumwe. 

Le Conseil d’administration de l’ITIE internationale a invité ainsi la RDC à s’adapter aux circonstances locales et aux besoins urgents d’informations pendant cette période de la pandémie de  Coronavirus.

Deux principaux points ont été  inscrits à l’ordre du jour de cette session extraordinaire tenue dans la salle  Mulumba Lukoji du ministère du Plan. Il s’agit de Etat des lieux du processus ITIE/RDC de janvier à juin 2020 et les dispositifs de l’Arrêt RA 151/1624 du 12 juin 2020,  rendu par le Conseil d’Etat, réhabilitant le coordonnateur national suspendu Mack Dumba.

D’après l’expert technique responsable Frank Nzira du secrétariat technique de cette structure, plusieurs activités ont été réalisées, sous la bénédiction du Groupe Multiopartite (GMP).

Dans la foulée, l’on note :  la tenue des trois réunions du C.E (janvier, février et juin 2020); institution de la commission de recrutement du Coordonnateur National;  soumission au Conseil du Gouvernement et transmission du projet d’Ordonnance présidentielle au cabinet du Chef de l’Etat pour nomination;  tenue des réunions du GTT; adoption du projet de décret modifiant et complétant le Décret portant création, organisation et fonctionnement du Comité National de l’ITIE-RDC;  actualisation en cours du Plan de travail 2020-2021, etc.

Pendant ce temps, relancer la mise en œuvre de l’ITIE en tenant compte des restrictions imposées par COVID 19, de la contrainte financière et du respect des délais de déclaration et de validation; convoquer le GTT pour réfléchir sur les voies et moyens d’une mise en œuvre adaptée et obtenir rapidement la nomination du coordonnateur national, sont les différentes tâches qui restent  à accomplir.

   

Le comité exécutif a prié le Groupe technique de travail (GTT) de se réunir dans un bref délai pour passer en revue toutes les mesures d’assouplissement et de revoir également les priorités en vue de permettre à la RDC de répondre aux recommandations du Conseil d’administration.

Notons enfin que le deuxième point ayant trait au dossier judiciaire de l’ancien coordonnateur Mack Dumba, a été traitée à huis clos. ACP/Kayu/KJI