Ituri : l’évolution de la situation sécuritaire jugée positive

0
487

Bunia, 05 Juillet 2020(ACP).-Le comité provincial de sécurité de l’Ituri juge l’évolution de la situation sécuritaire positive avec les opérations sur le terrain où on enregistre une  occupation progressive de bastions de miliens de la CODECO ainsi que les expressions de plus en plus de groupes de miliciens à se rendre et à déposer les armes, dans un compte-rendu de sa réunion lu devant la presse par le directeur de cabinet du gouverneur de province Me Étienne Unega Ege.

« Concernant la mission de pacification le comité provincial de sécurité tient à rappeler qu’il s’agit de la volonté affirmée du président de la République, chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo à rétablir la sécurité et la paix par l’éradication de groupes armés sur l’ensemble de la province de l’Ituri en général et le territoire de Djugu en particulier. Et d’assurer ainsi les conditions nécessaires de décollage de la province de l’Ituri pour son développement tant attendu par la population », renseigne la source.

Dans cette vision de restaurer la paix durable en Ituri souligne le comité provincial de sécurité le chef de l’État envoie la mission de pacification qui implique de fils de l’Ituri entourés d’autres compatriotes pour la sensibilisation de miliciens de la CODECO à la cessation des hostilités et les atrocités contre la paisible population.

Pour le comité provincial de sécurité cette mission de pacification composée des anciens »seigneurs de guerre » de l’Ituri vient à point nommé parce que relève t-il elle va contribuer aux efforts accomplis et en cours du gouvernement provincial, de forces de défense, de l’ordre ainsi de services de sécurité.

« En particulier, ces efforts vont converger vers la stabilisation de la situation sécuritaire avec de messages à l’endroit de commandant de miliciens, leurs sacrificateurs, les combattants dans une dynamique holistique qui implique les leaders, les populations, les autorités locales et coutumières ainsi que les forces vives. Le tout, conformément au terme de référence élaboré avec l’appui de STAREC prenant en compte l’environnement sécuritaire global y compris les opérations militaires et les campagnes de sensibilisation à la désolidarisation, à la résistance populaire et l’amélioration de la relation civilo-militaire ainsi qu’au renforcement de l’autorité de l’État dans toutes les entités », note la source.

Une délégation chargée du processus de cantonnement des miliciens de la frpi attendue à Bunia

Par ailleurs au cours de cette réunion présidée par Jean Bamanisa Saïdi le comité provincial de sécurité a passé en revue la mission prochaine de la délégation en provenance de Kinshasa chargée du processus de  cantonnement et de DDR de miliens de la FRPI au sud du territoire d’Irumu dont toutes les dispositions sont en cours en vue de faire aboutir ledit processus. Enfin le comité provincial de sécurité a examiné l’opportunité de diligenter une mission d’évaluation de la situation sécuritaire en territoire de Djugu avant de former de recommandations et de décisions sur les différents points après échange. ACP/Kayu