397 cas d’atteintes aux droits de l’homme attribuables aux ADF documentés en une année par le BCNUDH

0
506

Kinshasa, 07 juillet 2020 (ACP).–  Le Bureau conjoint des Nations Unies aux droits de l’homme (BCNUDH) a, dans un rapport publié lundi, documenté 397 cas d’atteintes aux droits de l’homme attribuables aux ADF ayant fait au moins 1.154 victimes dont 235 femmes et 166 enfants, entre le 1er janvier 2019 et le 31 janvier 2020.

Sept attaques des ADF sur des hôpitaux et centres de santé ainsi que l’attaque d’une école, ont également été documentées. 

Selon la source,  cette forte augmentation du nombre d’atteintes aux droits de l’homme, près de 69%, par rapport à l’année précédente, résulte de la conjugaison de trois facteurs: l’expansion de la zone affectée par les attaques meurtrières des ADF au-delà de la Route nationale numéro 4 (RN4), des représailles sur les populations civiles et le vide laissé par la fermeture de certaines bases militaires de la MONUSCO pour des raisons budgétaires et l’absence des militaires des FARDC dans certaines zones.

« Pour éliminer cette menace, il est essentiel de s’attaquer aux flux de financement du groupe et de veiller à ce que les auteurs de violences aient à répondre de leurs actes », avait dit António Guterres, secrétaire général de l’ONU, dans son rapport couvrant mi-mars à mi-juin. ACP/Kayu