Vote à l’Assemblée nationale du projet de loi autorisant la prorogation de l’état d’urgence

0
218

Kinshasa, 07 juillet 2020 (ACP).–  L’Assemblée nationale a voté lundi, au Palais du peuple, pour la sixième fois consécutive, le projet de loi autorisant la  prorogation de l’État d’urgence sanitaire en RDC, promulgué le 24 mars 2020 par le Chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. 

« Les députés sont les hommes de terrain. Partout où ils passent, les Congolais disent dans toutes les langues ne plus comprendre pourquoi il y a état d’urgence sanitaire. Ils en ont marre du confinement. Ils veulent voir clair sur ces mesures de restriction mais pour lesquelles les résultats ne suivent pas. Nous voulons à ce jour, que ces Congolais trouvent des réponses à leurs multiples inquiétudes avant de se prononcer sur l’autorisation ou non », a déclaré Jeanine Mabunda, avant de donner la parole au membre du gouvernement.

Un débat houleux a eu lieu entre les pro-prorogations et ceux qui la dénoncent. Pour les premiers, l’État Congolais est encore sous la menace de cette pandémie et qu’il serait maladroit de lever l’État d’urgence, au risque de voir les contaminations prendre l’envol.

« Le virus continue à circuler dans notre pays. Le pic annoncé n’est pas encore atteint. Il est important pour nous, à la suite de la récente réunion du conseil des ministres de solliciter auprès de votre chambre, une nouvelle prorogation de l’état d’urgence sanitaire pour 15 nouveaux jours », a dit le vice-ministre de la justice, Bernard Takahishe Ngumbi, qui s’est fait accompagné du ministre des Relations avec le Parlement, du vice-ministre de la Santé et du Dr Jean-Jacques Muyembe.

Pour ceux qui s’opposent à la prorogation, l’économie du pays est complètement au rabais et qu’il est temps de la relancer en mettant fin à cet état d’urgence de la COVID-19 au profit des mesures barrières.

Une option a été levée d’exiger au gouvernement d’apporter des mesures d’application de l’état d’urgence en tenant compte des difficultés conjoncturelles  auxquelles la population fait face.  

Le Sénat a également entrepris le même exercice avant que ce texte soit transmis au Chef de l’État pour promulgation. La dernière prorogation prend fin ce 06 juillet 2020.

Pour rappel, depuis le début de l’épidémie le 10 mars 2020, le cumul des cas est de 7.432, dont 7.431 cas confirmés et 1 cas probable. Au total, il y a eu 182 décès  (181 cas confirmés et 1 cas probable) et 3.226 personnes guéries. ACP/Kayu