Le Président Félix Tshisekedi promulgue la loi prorogeant pour la 6ème fois, l’état d’urgence sanitaire

0
319

Kinshasa, 08 juillet 2020 (ACP).- Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a promulgué lundi soir, la loi prorogeant, pour la sixième fois consécutive, pour une période de 15 jours, à partir du 7 juillet 2020,   l’état d’urgence sanitaire, déclarée depuis le 24 mars 2020, suite à la pandémie de Coronavirus  en RDC.

L’ordonnance présidentielle a été lue à la radiotélévision nationale congolaise (RTNC), par le porte-parole   adjoint  du Président de la République, Tina Salama.

Pendant la journée, les deux chambres du Parlement avaient voté tour à tour, le projet de loi autorisant la prorogation de l’état d’urgence sanitaire en RDC. A la chambre basse, les pro-prorogations avaient affirmé que l’Etat Congolais était encore sous la menace  de cette pandémie et il serait maladroit de lever l’état d’urgence sanitaire, au risque de voir les contaminations prendre l’envol.

Pour ceux qui s’opposent  à la prorogation, l’économie du pays est complètement au rabais et qu’il est temps de la relancer en mettant fin à cet état d’urgence de la COVID-19 au profit des mesures barrières.

Une option avait été levée  d’exiger au gouvernement d’apporter des mesures d’application de l’état d’urgence sanitaire en tenant compte des difficultés conjoncturelles auxquelles la population fait face. Tandis qu’au Sénat, ceux qui s’opposent  à la prorogation ont  demandé au gouvernement de proposer d’autres alternatives afin d’alléger la souffrance de la population.

Ils ont également demandé au gouvernement de prendre sa responsabilité, pour la gestion de la pandémie à Coronavirus.

Selon le bulletin quotidien du Secrétariat technique du Comité national multisectoriel de la riposte à la pandémie de COVID-19, depuis le début de l’épidémie le 10 mars 2020, on note un total de 7.660 cas dont  cas 7.659 confirmés au laboratoire et 1 cas probable. Il y a eu jusqu’ici 183 décès et 3.236 guérisons. Actuellement, 51 cas suspects sont en cours d’investigation. ACP/Kayu