L’effort mondial pour améliorer des ODD d’ici 2030 affecté par la pandémie de Covid-19, selon l’ONU

0
460

Kinshasa, 09 juillet 2020 (ACP).- L’effort mondial lancé en 2015 pour améliorer la vie des gens partout dans le monde grâce à la réalisation des 17 Objectifs de développement durable (ODD) d’ici 2030, déjà en retard à la fin de 2019, a été grandement affecté, en peu de temps, par de la maladie à Coronavirus 2019 (Covid-19), estime un rapport de l’ONU parvenu mercredi à l’ACP.

« Comme les États membres l’ont reconnu lors du sommet sur les ODD en septembre dernier, les efforts mondiaux à ce jour n’ont pas été suffisants pour apporter le changement dont nous avons besoin, mettant en risque la promesse de l’Agenda pour les générations actuelles et futures », a déclaré le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres. «Maintenant, en raison de la Covid-19, une crise sanitaire, économique et sociale sans précédent menace les vies et les moyens de subsistance, rendant la réalisation des Objectifs encore plus difficile », a-t-il ajouté.

La pandémie a déclenché, en une courte période, une crise sans précédent, provoquant de nouvelles perturbations du progrès des ODD, avec les plus pauvres et les plus vulnérables du monde les plus touchés selon un rapport lancé mercredi par le Département des affaires économiques et sociales de l’ONU. Un constat repris par le Secrétaire général qui a souligné que le « même si le nouveau coronavirus affecte chaque personne et communauté, il ne le fait pas de façon très égale. Il a plutôt révélé et exacerbé les inégalités et les injustices existantes », a fait savoir António Guterres.

D’après le Rapport des Objectifs de développement durable 2020, le monde était en train de réaliser des progrès bien qu’inégaux et insuffisants pour atteindre les objectifs dans des domaines tels que l’amélioration de la santé maternelle et infantile, l’élargissement de l’accès à l’électricité et l’augmentation de la représentation des femmes au sein des gouvernements. Toutefois, même ces avancées ont été contrebalancées par une croissante insécurité alimentaire, une détérioration de l’environnement naturel et des inégalités persistantes et omniprésentes.

Aujourd’hui, la pandémie de Covid-19 est rapidement devenue la pire crise humaine et économique de notre temps, s’étendant à tous les pays, avec plus de 500 000 morts et plus de 10 millions de cas confirmés. Utilisant les plus récentes données et estimations, ce rapport d’évaluation annuel du progrès sur les 17 Objectifs de développement durable (ODD) montre que ce sont les plus pauvres et les plus vulnérables – y compris les enfants, les personnes âgées, les personnes porteuses d’handicaps, les migrants et les réfugiés – qui sont les plus durement touchés par les effets de la pandémie de la Covid-19. Les femmes sont également les plus touchées par les effets de la pandémie. ACP/Kayu