Forte mobilisation à Kinshasa des militants et sympathisants de l’UDPS

0
602

Kinshasa, 10 Juillet 2020 (ACP) – De milliers des militants et sympathisants de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), et ses alliés,  ont marché, jeudi, dans la ville de Kinshasa pour protester contre l’entérinement de la candidature de Ronsard Malonda par l’Assemblée nationale au poste de président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), a constaté l’ACP.

Les manifestants, venus de différents itinéraires et carrefours de la capitale, conformément au programme établi par la direction de cette formation politique, ont bravé la décision du gouverneur de la ville, Gentiny Ngobila interdisant tout attroupement de plus de 20 personnes dans le cadre de la lutte contre la COVID-19.

Encadrés  par les éléments de la Police nationale congolaise (PNC), ces militants visiblement, avec des sifflets, rameaux et des drapeaux de l’UDPS et des alliés sont arrivés aux alentours du Palais du peuple, avant d’être dispersés à l’usage des grenades lacrymogènes par les forces de l’ordre.

Il faut noter que les sympathisants des partis politiques, à l’instar du Mouvement lumumbiste progressiste (MLP) de Franck Diongo, habitant les communes de Lemba, Limete, etc., se sont rassemblés à la place Echangeur, point de ralliement, ainsi que ceux  de l’Alliance de force démocratique du Congo (AFDC-A), chantant à l’honneur de l’Etat de droit et pour barrer la route à l’entérinement de la candidature de Ronsard Malonda.

Des cas des blessés enregistrés lors de la manifestation

Outre les cas des blessés parmi les manifestants, le chef de la police nationale congolaise de la ville de Kinshasa, le commissaire divisionnaire adjoint, Sylvano Kasongo a relevé, par ailleurs, que plusieurs cas blessés parmi les agents de l’ordre ont été enregistrés au cours de la manifestation.

Perturbation du transport en commun à Kinshasa

Par ailleurs, il s’est observé, le même jour, dans la matinée une perturbation du transport en commun, dans quelques arrêts de bus de la ville de Kinshasa à la suite de la marche des militants de l’UDPS, à savoir à Lemba super, l’avenue de l’Université et autres.

Certains automobilistes ont augmenté le prix de taxi d’autre, par contre, ont recouru à la pratique « Demi terrain », pour contourner les conséquences de la marché, provoquant ainsi une circulation timide.

Certains transporteurs évitent également d’emprunter l’avenue Huileries, le boulevard triomphal aux alentours du palais peuple, dans la commune de Lingwala ou les gaz lacrymogène ont été tirées.

Il est observé aussi un fiable engouement au marché Devaux, dans la commune de Ngaliema, où plusieurs clients ne se sont pas déplacés pour se procurer des biens de première nécessité, suite à une psychose liée à la marche des militants de l’UDPS.

Sandra Mbuyi, vendeuse à ce lieu de négoce, a déploré le fait que la vente n’a pas été faite comme à l’accoutume, avant d’affirmer la dépréciation de Franc congolais face aux dollars américains sur le reste un combat  auquel les vendeurs font face. ACP/Kayu