Revue de presse du vendredi 10 juillet 2020

0
256

Le Chef de l’Etat regagne Kinshasa en provenance de la Belgique et la marche anti-Malonda interdite par l’Hôtel de ville.

 La majorité de journaux parus vendredi à Kinshasa privilégient dans leurs colonnes le retour du Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo en provenance de la Belgique et la marche interdite par l’Hôtel de ville.

« Retour à Kinshasa du Président Félix Tshisekedi en provenance de Belgique » l’Agence congolaise de presse (ACP).», titre à sa manchette qu’après un séjour privé de trois jours en Belgique où il a rencontré le roi Philippe et la Première ministre Sophie Wilmès, le Chef de l’Etat congolais a été reçu mercredi par le souverain belge pour « une rencontre à caractère privé », citant le Palais royal à l’agence Belga.

La presse-mère ajoute, en outre, que le mardi, le Chef de l’Etat avait rencontré « informellement » Mme Wilmès  dans le cadre de la continuité des contacts établis lors de la visite de la Première ministre en RDC en février dernier, a indiqué l’entourage de la cheffe du gouvernement fédéral sans préciser le contenu des discussions.

ACP revient sur la marche interdite par l’Hôtel de ville, indiquant dans ses colonnes que le Coordonnateur de Front Commun pour le Congo (FCC), Néhémie Mwilanya, a invité la population à rejeter tout agenda de violence et d’incertitude du lendemain mais de s’attacher plutôt aux gages de stabilité pour la RDC, dans sa déclaration mercredi, à la presse. Selon le média public Néhémie Mwilanya qui réagissait aux allégations impliquant le FCC, au processus de désignation de Ronsard
Malonda à la présidence de la Commission nationale électorale indépendante (CENI), a fait savoir que sa plate-forme n’est pas concernée par  cette désignation.

« RDC : Félix Tshisekedi regagne la capitale sur fond de vives tensions », titre pour sa part La Prospérité. Le Retour au pays du Président Félix Tshisekedi est intervenu dans un contexte de crispation ambiante entre son camp politique, CACH et celui de son prédécesseur, le FCC de Joseph Kabila Kabange sur la désignation et l’entérinement par l’Assemblée nationale de Ronsard Malonda comme le nouveau Président de la CENI, un choix qui dérange l’Udps.

 L’objectif pour l’Udps est de faire échec à l’entérinement de Ronsard Malonda, membre de l’équipe sortante de la CENI, commente la consœur. Dans le même ordre d’idées, le confrère écrit que l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS/TSHISEKEDI) a tenu à sa promesse, celle de battre le macadam le jeudi 9 juillet 2020 notamment, pour protester contre l’entérinement contesté de Ronsard
Malonda à la présidence de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI). Le quotidien note que plusieurs incidents ont été enregistrés tant à Kinshasa que dans d’autres villes, plusieurs blessés voire de décès dans la capitale congolaise après ces
échauffourées, tant du côté des manifestants que des policiers.

« Marches : qui ont donné les ordres de tirs ? », se questionne, de son côté, Le Phare. Quatre morts ont été enregistrés, dont trois à Kinshasa et un à Lubumbashi, selon le bilan provisoire communiqué aux médias hier jeudi 09 juillet 2020, lors des marches pacifiques organisées par l’UDPS (Union pour la Démocratie et le Progrès Social)
et ses alliés, pour protester contre la candidature irrégulière de Ronsard Malonda à la présidence de la CENI. Par la même occasion, les bavures policières ont entraîné de nombreux blessés, dont certains vont rester invalides pour toute la vie, fait savoir le confrère.

Pour Forum des As, le Secrétaire général de l’UDPS, Augustin Kabuya Tshilumba, a indiqué que trois militants du parti tshisekediste ont trouvé la mort durant les manifestations d’hier jeudi 9 juillet à Kinshasa et exige la démission du Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, Gilbert Kankonde, membre…de l’UDPS.

Le journal de la 11ème rue Limete titre dans ses colonnes concernant toujours la marche anti-Malonda ;  « Sendwe : un boulevard pour l’Udps d’incendier les sièges du Pprd, du parti de Mbikayi et l’église de Sony Kafuta » et « Butembo : 4 manifestants arrêtés pour trouble à l’ordre public », ainsi que « 5 personnes interpellées, drapeaux et calicots déchirés à Kongolo ». ACP/Kayu