Suivi de la formation sur la promotion des droits des personnes du troisième âge par l’ONG Afia Mama

0
107

Kinshasa, 10 juillet 2020(ACP)- L’ONG « Afia Mama » a lancé depuis le mois de janvier de l’année en cours une séance de formation sur la promotion des droits des personnes du troisième âge à l’intention des parlementaires, pour un partage d’expériences et la présentation de certaines lois, avec l’appui technique et financier de l’ambassade de France en RDC, indique un document de cette structure parvenu jeudi à l’ACP.

 Selon la source, cette ONG a organisée une table ronde post-formation avec les députés formés, les membres de la société civile, les médias, les consultants et les observateurs. Les formations ont été organisées dans le cadre du projet « Appui au renforcement des capacités des députés en logistique et technique de prise de parole et au plaidoyer pour l’amélioration des lois en faveur de la parité ».

Le député Dhedhe Mupasa Lukobo, l’un des bénéficiaires de cette formation et auteur de  la loi organique portant protection et promotion des droits des personnes du troisième âge en RDC, a indiqué que son projet de loi tombe à point nommé afin de rendre la dignité à la personne precitée. A travers cette loi, elles vont retrouver leur
autonomie et s’épanouir. De son côté la députée nationale Christelle Vuanga de la
circonscription électorale de la Funa et présidente de la commission parlementaire de droits de l’homme, a remercié Afia mama pour avoir renforcé les capacités des députés en logistique et technique de prise de parole en public. Elle a ensuite évoquée la question liée à la loi sur les personnes vivant avec handicap, en y assimilant les albinos.


La Coordonnatrice de cette ONG Anny Tenga Modi s’est dit satisfaite de ces formations qui ont atteint l’objectif leur assigné « C’est avec un sentiment de satisfaction que nous organisons ces échanges puisque depuis la campagne électorale, nous avons identifié quelques personnes et députés que nous avons formées et équipées pour mieux remplir leurs
3 missions à savoir, celui de représenter le peuple, de contrôler l’exécutif, et enfin de légiférer », a-t-elle conclu. ACP/Kayu