La DGI  a réalisé  134,18 %  de recettes globales en 2018 par rapport aux prévisions budgétaires

0
128

Kinshasa 11 juillet 2020 (ACP).- La Direction générale des impôts (DGI), dans son rapport d’activités pour l’année 2018 qui reprend l’ensemble des actions entreprises tout au long de cet exercice fiscal, dont une copie est parvenue vendredi à l’ACP,indique qu’elle a réalisé 134,18% de recettes globales par rapport aux prévisions budgétaires.

Selon le document, cette régie financière a réalisé à la clôture de l’exercice fiscal 2018 les recettes globales de l’ordre de CDF 3.770.499.875.416,31 contre les assignations budgétaires de CDF 2.809.952.033.191,05, soit un taux d’exécution de 134,18%.

Le rapport indique que la part des recettes hors impôt sur les bénéfices et profits (IBP)  des pétroliers  producteurs dans ces réalisations globales est de CDF 3.664.254.454.763,32 comparativement aux prévisions budgétaires CDF 2.700.881.026.119,05.Il se dégage un écart positif de CDF 963.373.428.644,27, soit un taux d’exécution de 135 ,67% par rapport aux recettes de l’année 2017  de CDF 2.196.446.175.355,01.

Il s’observe ainsi une progression de 66,83 %, soit un écart positif de CDF1.467.808.279.408,31, souligne le même rapport qui sefélicite d’avoir franchi pour la première fois le seuil de réalisation des recettes. Cette performance, souligne le document, constitue à la foi  un motif de fierté et un défi à relever pour les échéances à venir, notamment celui d’atteindre ou de dépasser l’actuelle assignation lui assignée par l’autorité budgétaire qui s’élève à CDF4.011millards, soit  USD 2.418 milliards.

Pour y parvenir, la DGI reste résolument engagée sur le chantier de mise en œuvre des réformes fiscales, notamment des réformes structurelles, législatives ainsi que sur le dispositif d’appui à la gestion de l’impôt, en gardant une attention particulière au renforcement des capacités du personnel, conclu le rapport. ACP/Kayu/CL/KJI