Le BCNUDH plaide pour la restauration de la confiance entre la population et les forces de sécurité dans l’est du pays.

0
91

Kinshasa, 11 Juillet 2020 (ACP).- Le directeur du Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme (BCNUDH), Abdoul Aziz Thioye plaide  pour la restauration de la confiance entre la population et les forces de sécurité  dans la partie est de la RDC afin de rassurer les services étatiques  présents dans des zones enclavées, indique un communiqué de cette structure parvenu vendredi à l’ACP.

Le directeur du BCNUDH estime que les victimes des atrocités dans l’Est de la RDC tiennent à ce qu’une justice leur soit rendue. « Si nous avons cette situation, c’est parce qu’il y a de plus en plus un manque de confiance entre la population civile et les forces de sécurité. Restaurer cette confiance est extrêmement important  important.», a-t-il déclaré avant de souligner que la représentante de la MONUSCO, Leila Zerrougui a insisté sur la nécessité de créer les conditions de confiance entre les parties.

M. Abdoul Aziz Thioye a, cependant invité l’Etat congolais à restaurer son autorité sur l’ensemble du pays surtout dans des zones enclavées pour mieux faire fonctionner les services de l’État. ACP/Kayu/CL/KJI