Plus de 45 ménages pour une seule pompe de desserte en eau potable dans la commune de Kinsenso

0
119

Kinshasa. 11 juillet 2020 (ACP).- La commune de Kinsenso à Kinshasa compte près de 45 (quarante-cinq) ménages pour une seule pompe de desserte en eau potable de la Régie de distribution d’eau (REGIDESO), a constaté l’ACP vendredi sur les lieux.

Approché par l’ACP, la population habitant la contrée a révélé  que certains ménages passent toute une  journée entière à la pompe, et parfois sans se procurer cette denrée indispensable à la vie, car  la capacité de la pompe ne permet pas à satisfaire les besoins  de toute l’agglomération en un jour. Certains témoignages ont indiqué qu’il arrive souvent que deux ménages se partagent la nuit un bidon d’eau  de 20(vingt) litres dont le prix varie entre 100 (cent) et 200 (deux cents) FC,après avoir passé toute la journée d’attente.

Le président de l’Action contre les violentions des droits des personnes vulnérables (ACVDP), Crispin Kobolongo trouvé  sur leslieux,  dans le cadre  de la campagne de sensibilisation sur les droits de l’homme organisée jeudi dans cette commune,  a indiqué que l’accès à l’eau potable et à l’électricité figure parmi les droits fondamentaux de chaque congolais.

Face aux difficultés qu’éprouvent les populations de cette commune, il a pris l’engagement de mener un plaidoyer auprès des décideurs  afin  d’apporter une solution palliative à la carence  d’eau vécue par les habitants de cette commune.

Pour rappel, le ministre des Ressources hydrauliques et de l’électricité, Eustache MuhanziMubembeavait, dans son message adressé à la nation à l’occasion de la journée internationale de l’eau, célébrée le 22 mars de chaque année, déclaré que seuls 30% des congolais ont accès facile à l’eau potable en République démocratique du Congo (RDC). Il avait, à cet effet, indiqué que le gouvernement est conscient de cette insuffisance et a inscrit parmi ses ambitions, une remontée jusqu’à l’accès universel à l’eau potable à l’horizon 2030. Selon lui, la stratégie se trouve dans la mise en œuvre de la loi du 31 décembre 2015 relative à l’eau à ce qu’elle libéralise la production, le transport, la distribution et la commercialisation de l’eau en RDC. ACP/Kayu/CL/KJI