Covid-19 : tenue à Matadi d’une séance de sensibilisation des femmes des médias

0
1137

Matadi, 13 juillet 2020 (ACP).- La section locale de l’Union congolaise des femmes des médias (UCOFEM) a organisé, samedi dans la salle Bonkete à Matadi, une séance de sensibilisation des femmes des médias de cette ville sur leur rôle crucial dans la lutte contre la Covid-19 au Kongo Central, a constaté l’ACP sur place.

Cette rencontre, organisée en présence de la directrice exécutive de l’UCOFEM, Anna Mayimona Ngemba et du médecin chef de zone de santé de Matadi, le Dr. Goethe Makindu, avait pour objectif de sensibiliser les professionnelles des médias à produire et diffuser les informations sur coronavirus à travers leurs organes de presse en vue de conscientiser la population sur le danger de cette pandémie et le bien-fondé du respect des gestes barrières.

La directrice exécutive de l’UCOFEM a invité ses paires à mener des actions capables de limiter la propagation du virus en relayant les informations reçues au cours de cette séance, à former une équipe qui pourra travailler, au besoin, avec la directrice provinciale afin de produire  des magazines de sensibilisation et à mener d’autres activités concernant les femmes des médias.

Mayimona Ngemba a planché sur le rôle que joue la femme des médias en cette période  de crise sanitaire que traverse la province, avant d’appeler les femmes des médias à la conscience professionnelles pour une sensibilisation importante en rapport à la pandémie.

Pour sa part, le médecin chef de zone de Matadi a indiqué qu’à ce jour la province du Kongo Central a enregistré 348 cas confirmés de la Covid-19 dont 72% centrés dans la ville de Matadi.

Le Dr. Goethe Makindu a déploré le relâchement de la population qui ne permet pas de limiter la propagation du virus, a indiqué que les structures privées de santé ne remontent plus les alertes à l’équipe de riposte de la zone de santé quand ils reçoivent un patient présentant les signes de la Covid-19, de peur de diminuer l’effectif des patients dans leurs hôpitaux.

Le médecin chef de zone de santé de Matadi a également relevé un déficit des équipements et des matériels de protection dans les structures étatiques, indiquant que sur plus ou moins 100 structures que regorge la zone de santé de Matadi, les partenaires n’appuient que 15 d’entre elles, ce qui donne lieu a une forte probabilité de contamination, a-t-il estimé.

La prévention reste la seule arme efficace pour éradiquer cette  maladie  a-t-il conclu.

La même séance de sen sibilation des femmes des médias avait été organisée à Boma, dans la même province, renseigne-t-on de source concordante.

Appel à la mise en pratique des théories apprises

 A l’issue de ces assises axées sur le thème « sensibiliser les femmes auxdangers du coronavirus, le rôle crucial des médias » qui consistait àimpliquer les femmes de toutes catégories dans la luttecontre la propagation de cette pandémie à travers lesmédias, spécialement les femmes journalistes, les participantes se sont engagées à mettre en pratique toute la théorie apprises pour le bien-être de tous.

Il en sera de même de l’organisation d’une série d’émissions radiotélévisées qui seront produites par ces femmes des médias pour atteindre les femmes de toutes les couches de la société locale, a relevé Nana Mbungu, coordonnatrice de l’UCOFEM/Kongo Central.

Le Médecin de chef de zone a insisté sur le respect des gestes barrières,  notamment le port obligatoire de masque, le lavage régulier des mains et la distanciation sociale qui, a-t-il souligné, restent les seuls moyens efficaces pour maitriser cette pandémie dans le territoire national et vivre le déconfinement tant attendu.

La directrice nationale de l’UCOFEM, Anna Mayimona Ngemba a félicité la coordination provinciale de l’UCOFEM/Kongo Central pour son implication active dans la sensibilisation de la population de cette province contre cette maladie. ACP/FNG/Kayu/Fmb/Nig/NKV