La durée d’une route asphaltée est écourtée lorsque les pneus y sont brûlés, déclare l’Ir Marc N’Kulu Muluka

0
580

Kinshasa, 13 juillet.2020(ACP).- La durée d’une route asphaltée est écourtée lorsque les pneus y sont brûlés à répétition, a déclaré, lundi,  l’Ir. Marc N’Kulu Muluka, chargé d’études à la sous-direction technique de l’Office des voiries et drainage (OVD), lors d’un échange avec l’ACP, en protestation contre les habitudes inciviques de certains Kinois lors des manifestations publiques.

Il a indiqué que les enrobés sont préparés à une température ambiante de 160° et ne peuvent être explosés à une température très élevée, ajoutant que la surface asphaltée perd son pouvoir en présence d’une température supérieure à celle de 110°.

L’Ir. N’Kulu Muluka a soutenu que le bitume utilisé lors de la préparation se dissout en formant plus qu’un seul corps avec d’autres matières utilisées lors de l’asphaltage, et qu’en cas de brûlure sur la chaussée «  la dilatation du bitume utilisé pour servir l’imperméable sur la voie  crée des vides pouvant permettre à l’eau de pénétrer facilement, amenant ainsi sa dégradation.

Il a appelé les manifestants de s’abstenir  à tout geste pouvant remettre à nul les efforts fournis par les autorités pour rendre les routes praticables.

ACP/FNG/ODM/Fmb/Nig/NKV