Le Président Félix Tshisekedi condamne les actes de violence du 9 juillet 2020

0
639

Kinshasa, 13 juillet 2020 (ACP).- Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a condamné les actes de violence du 9 juillet 2020, qui ont entrainé mort d’homme et la dégradation des biens publics et privés à la suite des manifestations dénonçant notamment des irrégularités et des contradictions dans le processus devant conduire à la désignation des animateurs de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Le Chef de l’Etat l’a indiqué , dans sa communication lors de la 39ème réunion du Conseil des ministres, qu’il a présidée vendredi en vidéoconférence, dans son cabinet de travail de la cité de l’Union africaine, à Kinshasa, tout en exigeant que toute la lumière soit faite sur ces incidents tragiques et que les responsabilités soient établies et les coupables punis.

Le porte-parole du gouvernement, ministre d’Etat, ministre de la Communication et Médias, David-Join Diwampovesa-Makelele Ma-Mu Zingi, qui l’a indiqué dans son compte-rendu remis samedi à l’ACP, a fait savoir que le Chef de l’Etat a aussi demandé aux animateurs des institutions de la République, des dirigeants des partis politiques et ceux de la société civile, un comportement fondé sur le respect des lois du pays  et des chartes régissant les organisations privées, sur la recherche de la paix sociale et la sauvegarde de l’unité nationale.

Abondant dans le même sens, a-t-il dit, le Conseil a également condamné ces actes et instruit les ministres ayant la Justice et l’Intérieur dans leurs attributions de tout mettre en œuvre pour mener des enquêtes et traduire les coupables et leurs éventuels commanditaires devant la justice.

Tout en reconnaissant  le droit de manifester, prévu par la Constitution, les ministres réunis en Conseil ont invité la population à l’exercer   dans les conditions prévues par la Loi.

Ils ont réaffirmé la détermination du gouvernement à consolider la coalition en vue de réaliser les attentes de la population pour son bien-être  avant de  recommander aux animateurs des Institutions de concilier les principes de la légalité et de la légitimité, facteurs de paix et de l’unité nationale, nécessaires au développement du pays à travers la recherche d’un large consensus sur les sujets qui peuvent diviser.

Le Conseil a enfin invité les partenaires de la coalition à la concertation permanente sur des questions fondamentales d’intérêt national.

Selon le bilan du ministère de l’Intérieur, il y a eu à Kinshasa, deux morts parmi les manifestants, vingt policiers blessés dont deux grièvement, douze blessés civils et des dégâts matériels (actes de vandalisme sur des églises et sièges de partis politiques du FCC, destruction du Sous-Ciat de Kanda-Kanda dans la commune de Kasa-Vubu).

Dans le Haut-Katanga (Lubumbashi, Kasumbalesa et Kipushi), on a dénombré trois morts parmi les manifestants et  quatre blessés par balles. Toutefois, l’inviolabilité du siège du Parlement, objectif ultime des manifestants, a été préservée.

Dans sa communication, a poursuivi le porte-parole du gouvernement, le Chef de l’Etat a également parlé des arriérés des cotisations de la RDC vis-à-vis des organisations internationales ; de l’ élévation au rang de Héros National et admission dans l’Ordre National «Héros Nationaux» Kabila-Lumumba, de feu Président Joseph Kasa-Vubu ;  du Non-paiement par le gouvernement du segment satellitaire utilisé par la RTNC1, RTNC 3 et les deux chaines Radio ainsi que de la désignation des représentants des ministères au Comité de Pilotage du Conseil présidentiel de Veille Stratégique.

 Pour la régularisation des cotisations de la RDC vis-à-vis  des organisations internationales

 Le Président de la République a également réitéré  sa volonté d’éponger les arriérés des cotisations de la RDC vis-à-vis des organisations internationales.

Le Chef de l’Etat, rappelle-t-on, avait dans ses communications antérieures à l’attention des membres du gouvernement,  insisté pour que cette situation soit régularisée afin de redorer l’image du pays qui est co-fondateur de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC).

ll a, à cette même occasion, rappelé que les travaux de la 17ème  session ordinaire sont prévus, par visioconférence, le 30 juillet 2020.

 Feu Joseph Kasa-Vubu, honoré pour son combat pour l’accession du pays à l’indépendance

Le Chef de l’Etat a décidé d’élever le Premier Président de la RDC, feu Joseph Kasa-Vubu, au rang d’Héros National, en guise de la reconnaissance de la patrie pour son combat pour l’accession de notre pays à la souveraineté tant nationale qu’internationale.

Eu égard au vide juridique sur ce statut d’héros national, le Président de la République a décidé de soumettre, sous la supervision du Premier ministre, cette question à la Commission Interministérielle Permanente des Lois et Textes Réglementaires pour réfléchir et proposer un statut juridique précis de « Héros national », avec détermination des avantages et droits attachés à ce titre, notamment au profit des héritiers. «Ça serait là un moyen de stimuler le sentiment d’éveil, de dépassement et de sacrifice pour la Patrie», a-t-il dit.

Dans le même ordre d’idées, la chancellerie des Ordres nationaux a transmis au Chef de l’Etat la demande d’admission à l’Ordre national «Héros nationaux» Kabila-Lumumba de certaines personnalités notamment  le président honoraire du Sénat, Kengo wa Dondo, feu le magistrat Tambwe wa Kaniki, le premier président de la Cour de cassation et feu le magistrat Yanyi Ovungu, juge au Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/Gombe.

A cet effet, le Président de la République y a réservé une suite favorable pour les honorer, l’un de son vivant et les deux autres à titre posthume, à cause de leur mérite et des services rendus par les intéressés à la nation.

 Le Premier ministre enjoint de solder les factures de Téléconsult

Concernant des arriérés de paiement des factures de la Société Téléconsult par le gouvernement congolais, le Président de la République a demandé au Premier ministre de prendre toutes les dispositions pour que le solde restant de 390.000 €, couvrant la période d’avril à octobre 2020, soit payé en toute urgence et ce, après conciliation des comptes.

Il lui a demandé de régler cette question afin d’éviter la coupure de signal susceptible de troubler la paix sociale en cette période d’état d’urgence sanitaire et de confinement car, la RTNC 1, RTNC 3 et les deux chaines Radio utilisent son segment satellitaire.

 Pour l’opérationnalisation du Comité de Pilotage du Conseil présidentiel de Veille Stratégique

En ce qui concerne le Comité de Pilotage du Conseil présidentiel de Veille Stratégique, le Président de la République, en vue de rendre opérationnel ce service, a demandé aux membres du gouvernement concernés (les ministres ayant respectivement dans leurs attributions le Budget, les Finances et le Plan), de désigner leurs délégués devant les représenter dans ce comité dont les premiers travaux doivent se tenir la semaine prochaine.

Pour rappel, ce service est chargé notamment de l’implémentation de ses engagements de campagne dans l’action gouvernementale et dans la vie nationale.

Plaidoyer pour la relance des travaux de la Commission mixte RDC-Angola

Dans son intervention, le vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires Coutumières a plaidé pour la relance des travaux de la Commission Mixte RDC-Angola afin de  régler la question du  retour volontaire de Congolais vivant en Angola.

En effet,  a-t-il souligné, les autorités angolaises continuent à expulser les Congolais vivant en Angola.

Le vice-Premier ministre a également signalé qu’il a organisé une réunion de sécurité pour examiner tous les aspects liés aux manifestations consécutives à la désignation des animateurs de la CENI sur toute l’étendue de la RDC. Des instructions idoines ont été données aux forces de l’ordre, de même que des recommandations ont été formulées à l’endroit des institutions concernées par cette problématique.

Il a aussi souligné que des recommandations ont été formulées à l’endroit de la haute hiérarchie pour venir à bout des miliciens  «Lendu-CODECO» dans la province de l’Ituri ainsi que  de prendre en compte les différentes revendications des communautés «Twa» et «Bantou» dans le Tanganyika et d’impulser des rencontres intercommunautaires en vue d’une cohabitation pacifique.

Parlant de la situation sociale, il a invité les autorités compétentes de régler urgemment  le problème de paiement de primes du personnel  commis à la riposte contre la COVID-19 au risque d’affecter le déroulement de ce travail.

L’armée poursuit  la traque des forces négatives résiduelles  dans  l’Est du pays

Complétant le vice-Premier, ministre à l’Intérieur, le  ministre de la Défense Nationale et Anciens Combattants a soutenu que l’armée poursuit sans relâche la traque des forces négatives résiduelles qui opèrent dans quelques territoires de l’Est du pays. Selon lui, plusieurs combattants des groupes armés ont été neutralisés dans des différents théâtres d’opérations.

Dans l’espace Grand-Equateur, a-t-il dit, les miliciens centrafricains Anti-Balaka dont la présence est signalée, sont traqués par les FARDC. Il a été enregistré de nouvelles redditions chez les miliciens ADF dans le grand Nord.  «Nos forces Armées ont réussi à récupérer la localité de Runsakuku dans le Nord-est de Minembwe», a-t-il dit.

Dans l’Ituri, les forces armées qui ont reconquis des localités de Matumbo, Mahasu et Kazaro, continuent leur traque contre les miliciens CODECO.

COVID-19 : le nombre des personnes guéries est de plus en plus en augmentation

Parlant de la situation épidémiologique, le ministre de la Santé, complété par le Coordonnateur du Secrétariat Technique de la Riposte contre la COVID-19 a fait savoir que le nombre des personnes guéries de COVID-19 est de plus en plus en augmentation. Le cumul des cas de COVID-19 du 10 mars au 08 juillet 2020 est de 7.737, tandis que  le nombre de décès est de 183 et des personnes guéries est de 256.

Les provinces de Kinshasa, Kongo-Central, Haut-Katanga, Sud-Kivu, Nord-Kivu, Lualaba, Tshopo, Haut-Uélé, Kwilu, Sud-Ubangi, Equateur, Ituri, Haut-Lomami et Kwango ont été touchées. Quant à la situation de l’épidémie à Virus Ebola au 1er  juillet 2020 à Mbandaka, le total des cas accepté est de 46, tandis que le nombre de décès est de 19 et  des guéris est de 05.

Signature d’un «Mémorandum d’Entente» entre le  Gabon et la RDC sur  la gouvernance forestière

 Dans son rapport de mission d’échanges effectuée mission du 16 au 21 décembre 2019 au Gabon dans le cadre de l’amélioration de la gouvernance forestière, le ministre de l’Environnement et Développement Durable a noté la signature d’un «Mémorandum d’Entente» par les ministres respectifs du Gabon et de la RDC.

Ce texte est relatif à la coopération dans les domaines de l’environnement, de la conservation et de la gestion durable des écosystèmes forestiers, de l’industrialisation de la filière bois et de la lutte contre les changements climatiques. Par ailleurs, une Commission Mixte a été instituée pour le suivi du «Mémorandum d’Entente».

Il sied de noter que le bois produit au Gabon est transformé à 100% dans ce pays et valorisé avant toute exportation.

Le Conseil approuve la proposition d’achat de la résidence de l’artiste Papa Wemba

Le Conseil des Ministres a adopté la proposition d’achat de la résidence de l’artiste Papa Wemba et a mis en place une commission composée du Vice-premier Ministre, Ministre des ITPR, du Ministre d’Etat à l’Urbanisme et Habitat et du Ministre de la Culture et Arts pour examiner les modalités d’acquisition.

Dans son rapport sur ce dossier, le ministre de la Culture et Arts a également proposé d’autoriser le transfert du corps de Papa Wemba de la

Nécropole «Entre Terre et Ciel» au mausolée prévu à la résidence concernée, comme bien et expression culturels.

Au cours de la réunion du Conseil des ministres tenue le 12 juin 2020, il avait été annoncé l’intention du gouvernement d’acheter la résidence de l’artiste musicien Papa Wemba à Kinshasa pour en faire un musée, et y créer un studio d’enregistrement. ACP/FNG/Kayu/Fmb/Nig/NKV