Tanganyika: les militants de l’UDPS/Kongolo sensibilisés à la notion de l’Etat de droit

0
831

Kalemie, 13 juillet 2020 (ACP).-L’administrateur de territoire de Kongolo dans la province du Tanganyika, RamazaniKyanga, a sensibilisé, jeudi, les militants de l’UDPS de sa juridiction à la notion de l’Etat de droit, à l’issue de leur tentative de manifestation de protestation contre la désignation de Ronsard Malonda, comme président de la CENI.

Il s’est entretenu avec cinq militants de l’UDPS dont trois hommes et deux femmes interpelés par la Police nationale congolaise (PNC) au moment où ils voulaient descendre dans la rue avec leur base pour protester contre l’entérinement de la candidature de Ronsard Malonda.

A ce sujet, il a fait savoir à ses interlocuteurs que l’Etat de droit au nom duquel ils veulent exprimer leurs désidératas par des manifestations de la rue, prône d’abord le respect des droits des autres et la paix sociale.

De son côté, le  président de l’UDPS/Kongolo a indiqué que ces membres qui étaient au nombre de vingt (20) alignés dans le respect des règles barrières contre la Covid-19 pour cette marche qu’il a qualifié de pacifique ont été dispersés par vingt-cinq éléments de la PNC.

Il a déploré également l’interpellation de ces cinq militants par la PNC, un drapeau de leur parti déchiré ainsi que quatre téléphones « Android » des manifestants confisqués par la PNC.

Dans la ville de Kalemie, le maire intérimaire, MathyKanino Safari, avait, aussi interdit toute organisation des manifestations par les partis politiques en cette période de l’état d’urgence sanitaire contre la Covid-19. ACP/FNG/Kayu/Fmb/Nig/NKV