Beaucoup de personnes risquent de souffrir de la faim cette année à cause de la pandémie de COVID-19, avertit l’ONU

0
262

Kinshasa, 14 juillet 2020 (ACP).- Le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres a averti lundi que  de nombreuses personnes risquent de souffrir de la faim cette année à cause de la pandémie de COVID-19, ont rapporté mardi les médias internationaux.

Les sources indiquent que, Antonio Guterres, a fait cette déclaration dans un message vidéo sur le lancement du rapport « L’état de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde en 2020 », selon lequel près de 690 millions de personnes ont souffert de la faim en 2019, soit une hausse de 10 millions par rapport à 2018 et de près de 60 millions pendant cinq ans.

‘’ Le rapport sur l’état de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde de cette année envoie un message qui donne à réfléchir. Dans une grande partie du monde, la faim reste profondément enracinée et est en train d’augmenter« ,  a précisé  M. Guterres.

‘’La pandémie de COVID-19 aggrave encore la situation. Beaucoup plus de gens pourraient souffrir de la faim cette année’’, a-t-il estimé. « Le rapport est clair : si la tendance actuelle se poursuit, nous n’atteindrons pas l’Objectif de développement durable 2 (faim zéro) d’ici 2030 ».

Le changement pourrait commencer dès maintenant, a signalé le chef de l’ONU, ajoutant que les investissements dans la réponse au COVID-19 et le rétablissement doivent aider à réaliser l’objectif à plus long terme d’un monde davantage inclusif et durable.

« Nous devons rendre les systèmes alimentaires plus durables, résilients et inclusifs – pour les populations et la planète ». Un sommet sur les systèmes alimentaires sera convoqué l’année prochaine, a-t-il dit. « Nous devons rendre les régimes alimentaires sains, abordables et accessibles à tous ». ACP/Zng/May/GGK/JLL