Gentiny Ngobila interdit la marche pacifique du FCC prévue ce mardi

0
272

Kinshasa, 14 juillet 2020(ACP).- La marche pacifique du Front commun pour le Congo (FCC) prévue ce mardi à Kinshasa n’a pas eu lieu suite à l’interdiction par le gouverneur de la ville, Gentiny Ngobila Mbaka.

Cette décision a été communiquée au comité organisateur de ladite marche lundi, au cours d’une réunion avec l’autorité urbaine qui a évoqué l’état d’urgence sanitaire décrété par le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, pour prévenir la propagation de la pandémie de COVID-19 en RDC.

« Nous avons annulé la marche de ce jour en respect des dispositions prises par les autorités du pays pour sécuriser la population contre les conséquences néfastes de cette maladie », a déclaré Alphonse Ngoyi Kasanji qui a conduit la délégation du comité organisateur.

Il a, par ailleurs, soutenu que cette manifestation populaire est reportée à une date ultérieure, en attendant la fin de l’état d’urgence sanitaire et l’avis de la base.

Selon Alphonse Ngoyi Kasanji, le FCC a le droit d’organiser cette marche, d’autant plus qu’elle sera encadrée par les services de sécurité de la ville pour éviter tout dérapage de la foule.

L’objectif de cette marche était de soutenir les institutions de la République, objet des attaques de certains acteurs des forces vives du pays.

Il sied de rappeler qu’une marche contre la candidature de Ronsard Malonda à la présidence de la CENI, organisée lundi dans la capitale par la plateforme politique « LAMUKA », a été dispersée par les forces de l’ordre.  ACP/Zng/May