Incident entre les militaires Tchadiens et Français devant la résidence du président Déby

0
355

Kinshasa, 14 juillet 2020 (ACP).- Un véhicule, avec à son bord des militaires Français, a essuyé des tirs en début de soirée devant la résidence privée du Chef de l’Etat située non-loin de l’aéroport, ont rapporté mardi les médias internationaux, précisant qu’aucun blessé et les militaires français ont pu regagner la base française après un moment de tension.

Cet incident est le deuxième en deux mois entre des soldats français et la sécurité de la présidence tchadienne, ont précisé également  les sources.

Lundi en fin de journée, selon les sources, la garde postée devant la résidence privée du chef de l’Etat, la villa Burkina, s’aperçoit de la présence d’hommes blancs dans un 4×4, sans s’être font signalés.

Le contact ne   passait  pas bien et la garde a ouvert le feu sur le véhicule qui a quitté précipitamment les lieux. Le véhicule dont les deux roues étaient trouées sera rattrapé à quelques centaines de mètres plus loin et conduit aux renseignements militaires.

Les premiers résultats de l’enquête indiquent que les militaires français, des gendarmes qui revenaient d’une sortie, étaient fascinés par l’architecture de la mosquée construite juste en face de la résidence. Une version qui n’a pas convaincu les services tchadiens qui se sont tout de même résolus à les laisser partir. Les temps de poursuivre leur enquête.

Des investigations qui seront basées sur les images des caméras de surveillance déployées tout autour, seront exploitées pour déterminer ce que faisaient ces hommes à cet endroit.

En attendant, beaucoup s’interrogent sur le fait que deux incidents presque identiques aient eu lieu en un mois.

Le 9 juin dernier, des militaires français ont essuyé des coups de feu devant la présidence alors qu’ils étaient en train de filmer, rappelle-t-on. ACP/Zng/May