Ituri : Les réalisations du bilan de l’an 1 du gouvernement provincial estimées au-delà de 65%

0
904

Bunia, 14 juillet 2020(ACP).- Le porte-parole du gouvernement provincial, Janvier Egudra Nyadri a estimé que le bilan des réalisations  de l’exécutif provincial peut se situer au-delà de 65% une année après son investiture par l’organe délibérant provincial.

Concrètement, a-t-il poursuivi, le gouvernement provincial continue à se battre pour affirmer l’autorité de l’État sur toute l’étendue de l’Ituri conformément à l’un de ses piliers contenus dans son programme d’actions en dépit de l’activisme de forces négatives.

« Objectivement je ne sais pas vous dire que le bilan est mitigé, je ne sais pas vous dire non plus que le bilan est largement positif. Le gouvernement provincial travaille avec beaucoup de dévouement et beaucoup de  sacrifices. Pour l’instant, si il faut nous évaluer une année après je puis situer notre gouvernement au-delà de 65% parce que nous continuons à déployer les efforts pour que l’Ituri puisse rêver sa notoriété d’une de grandes provinces « , a-t-il dit.

S’agissant de la promesse du gouverneur Jean Bamanisa Saïdi, celle de transformer l’Ituri à une « petite Suisse« , il a rassuré qu’elle finira par se concrétiser grâce à la synergie des uns et des autres appelés à retrousser les manches pour se mettre au travail dans le sens d’asseoir la paix parce que a-t-il fait savoir la paix est une fondation sur laquelle il y aura l’élévation du mur de la construction avec la participation de tous dans les différents domaines.

Concernant le budget provincial exercice 2020 toujours en attente, Janvier Egudra a affirmé que les pourparlers sont en cours entre l’exécutif provincial et l’Assemblée provinciale pour une solution pratique qui va permettre au gouvernement provincial de prendre en charge les travaux intensifs de l’examen et l’adoption de l’édit budgétaire à travers de petite collection en faveur des élus provinciaux.

Il a expliqué que le contexte difficile actuel avec la crise sanitaire et sécuritaire ne permet pas à l’exécutif provincial de prendre en charge la session extraordinaire avant d’émettre le vœu de voir la province dotée d’un budget grâce à l’esprit de sacrifice de deux(2) parties en discussion.

« Très bientôt nous allons vers le mois de septembre nous aurons encore une autre session budgétaire cette fois-là pour préparer le budget 2021.

Mais nous croyons que avec la compréhension des honorables députés et certains membres du gouvernement impliqués dans le traitement de budget nous allons vraiment dans cette austérité, dans cette privation nous mettre dans la machine pour que le budget soit voté et promulgué. Cela va nous permettre de régulariser tout ce qui est effectué jusque-là en terme de dépenses et recettes dans le cadre de notre crédit provisoire« , a-t-il relevé. ACP/Zng/May