Le respect de la dimension genre : un facteur déterminant dans la riposte  au COVID-19 

0
301

Kinshasa, 14 juillet 02 (ACP).- La présidente de l’Association de la réinsertion des mineurs délinquants et des droits de l’enfant (ARMDE) dans la commune de Selembao, Brigitte Ebanza a affirmé  mardi, lors d’un entretien avec l’ACP,  que le respect de la dimension genre est un facteur déterminant  dans la réponse à la  COVID-19.

Pour Mme Ebanza, la pandémie de la COVID-19 n’est pas seulement un enjeu sanitaire pour les hommes mais également pour les femmes. « C’est un choc profond pour nos sociétés et nos activités économiques qui placent  la femme  au cœur des initiatives généralement  prises », a-t-elle dit, soulignant la nécessité de lui rendre hommage pour ne pas la froisser en la déconsidérant  dans son milieu’’, avant d’ajouter que celle-ci joue aussi un rôle déterminant dans la lutte contre cette pandémie en tant que personnel médical à la ligne de  front.

« Ces femmes se sont  montrées présentes  sur la scène de la riposte  en qualité notamment d’intervenantes de première ligne, des professionnelles de  santé, des bénévoles communautaires au même titre que les hommes », a fait savoir la présidente de cette structure.

Mme Ebanza a enfin recommandé au gouvernement congolais  de mettre  à jour les différentes informations sur le travail qu’accomplissent les femmes pour soutenir la dimension genre en RDC. ACP/Zng/May