Mis en œuvre du processus DDR des éléments de la FRPI en Ituri

0
976

Kinshasa, 14 juillet 2020 (ACP).- Une délégation gouvernementale de la RDC conduite par Michel Mukamba Mukindu, expert en question sécuritaire du Programme de stabilisation et de reconstruction (STAREC), séjourne depuis lundi dans la province de l’Ituri, pour une mission officielle à Bunia et Irumu, en vue de mettre en œuvre le processus de désarmement, démobilisation et réinsertion des éléments de la Force de résistance patriotique de l’Ituri (DDR/DRPI).

Le coordonnateur national du programme STAREC, Alain Kashindi Assumani, qui l’a fait savoir mardi à l’ACP,  a indiqué que la mise en œuvre de ce processus, prévue un mois après  la signature, en février dernier à Vety, d’un accord de paix entre le gouvernement et la FRPI, a été reportée à la suite de la déclaration de l’épidémie de la pandémie de Coronavirus en RDC.

« Malgré ce retard, ces miliciens estimés à plus ou moins 1.200  personnes avec 1.500 dépendants, hébergés dans le site de pré-cantonnement depuis le 12 août 2019, ont bénéficié de l’encadrement de l’Etat Congolais », a-t-il ajouté.

La délégation, qui comprend quatorze personnes au total, avec une tâche spécifique pour chacun, va travailler pendant soixante jours. Elle comprend en plus  MM. Omer Betukumesu et Roger Bengole, respectivement conseiller du vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur, sécurité et affaires coutumières et assistant à la coordination des opérations pré-DDR/Ministère de la Défense.

Il sied de rappeler que le gouvernement congolais représenté par le ministre de la Défense nationale, Aimé Ngoy Mukena et le gouverneur de la province de l’Ituri, Jean Bamanisa Saidi et la milice de FRPI représentée par son chef, le général autoproclamé, Mbadu Adirodou, avaient signé en février dernier, un accord de paix à Vety, dans le territoire d’Irumu en Ituri.

Il avait été convenu que ces opérations s’accompagnent notamment de la communication dès la signature de l’accord, conformément au chronogramme mis en place par la commission technique DDR, des listes des effectifs et des armes, la définition de l’itinéraire de transfert progressif des éléments de la FRPI vers le site de cantonnement (2ème phase), et de  la démobilisation ainsi que de  la réinsertion sociale et économique.

Ces opérations, précise l’accord, vont s’effectuer dans le respect des activités de DDR débouchant sur l’intégration au sein des forces de défense et de sécurité, soit sur la démobilisation, la réinsertion et la réintégration communautaire dans le cadre d’un retour définitif à la vie civile. ACP/Zng/May