60 journalistes sportifs de Kinshasa en session d’information à la FECOFA

0
349

Kinshasa, 15 juillet 2020 (ACP).- Près de 60 journalistes sportifs de Kinshasa ont suivi mercredi une session d’information d’un jour sous la conduite de la Direction technique nationale de la  Fédération congolaise de football association (FECOFA).

La session, tenue au siège de l’instance faitière du football congolais a été animée, à tour de  rôle,  par le directeur technique national adjoint, Médard Lusadusu, et l’arbitre international Olivier Safari.  A cette occasion, le directeur technique national, Christian Nsengi Biembe Sese Seko, a fait une introduction sur l’organisation et le fonctionnement de la Direction technique nationale, la technologie, l’organisation et les nouvelles modifications apportées dans les 17 Lois de jeu à la suite de la pandémie du coronavirus.

Le directeur technique national Nsengi Biembe, retenu en Belgique pour raison de confinement, n’a pas pu intervenir par visioconférence à la suite des perturbations techniques. Le

Pour suppléer à cette carence, l’insigne honneur est revenu au secrétaire général adjoint de la FECOFA, Patrice-Rainier Mangenda Suku Swa, a indiqué que la session d’information s’inscrit dans le cadre de la nouvelle philosophie de la FECOFA d’être en contact direct ses différents partenaires du football, à savoir les dirigeants des clubs, de toutes les entités subdélégataires, les joueurs et tous les médias. Ces échanges permanents devront se faire entre les uns et les autres avec le concours de la Direction technique nationale où se conçoit le programme de développement du sport-roi en RDC.

En raison de l’absence du responsable de la direction technique nationale, rien n’a donc pas été dit sur la philosophie de travail de cette structure.

Le directeur technique national adjoint, Médard Lusadusu, 2ème orateur prévu au programme, a planché sur le rôle et la mission de cette structure de la FECOFA. «La DTN a comme chef hiérarchique le secrétaire général de cette entité sportive et s’occupe de la formation des cadres, des jeunes talents, des compétitions d’élites et des jeunes, des compétitions scolaires, du football de salle, de la détection des talents, du collège des instructeurs et des stratégies de développement à long terme, de la recherche et de la documentation », a  dit Médard Lusadusu Basilwa de façon  succincte, ajoutant : « Le DTN joue le même rôle que le sélectionneur principal. A ce titre, il entretient une relation horizontale avec le sélectionneur de l’équipe A. Sa relation est verticale avec les différents sélectionneurs d’autres équipes d’âge. Aussi un effort doit-il être fait pour la formation des entraîneurs au niveau de 26 provinces. »

Pour ce qui est de la détection des joueurs, Médard Lusadusu a confié qu’une commission tentaculaire sera mise en place et devra fonctionner avec les entraîneurs de Kinshasa et ceux des provinces. Le dossier de ladite commission se trouve déjà sur la table du comité exécutif de la FECOFA.

Pour sa part, l’arbitre international Olivier Safari s’est intéressé aux différentes modifications subies par les 17 lois de jeu consécutivement à la pandémie du coronavirus, notamment les lois  5 et 7 concernant l’arbitre (loi 5) : « … ces officiels doivent être munis d’un certificat des résultats des examens médicaux liés à la Covid-19 avant d’accéder aux vestiaires » et la loi 7 qui concerne la durée d’une rencontre de football (90 minutes) : « deux autres pauses dites de rafraichissement d’une minute chacune. Malgré la mi-temps, la  première interviendra entre la 25ème et la 35ème minute et la 2ème vers la 80ème minute ».

Les 60 journalistes ont été répartis en trois groupes de 20 en conformité avec la mesure de distanciation sociale dans le cadre de la lutte contre la pandémie du coronavirus.

ACP/Kayu/Mpk/KJI/JFM