La CNSSAP dénonce une campagne d’intrigue et de chiffonnage de sa renommée

0
580

Kinshasa, 15 juillet 2020 (ACP).- La Caisse nationale de sécurité sociale des agents publics (CNSSAP) a dénoncé une campagne d’intrigue et de chiffonnage de sa renommée, conduite par une certaine presse instrumentalisée, dans le dessein obscur et à peine voilé de freiner son élan de bonne gouvernance axée sur les exigences du système de management de la qualité, dans un communiqué parvenu mardi à l’ACP.

Selon la source, ces quolibets visent également à saper et à jeter le doute sur les avancées que la CNSSAP ne cesse d’enregistrer au profit de ses assurés, les agents publics.

La CNSSAP rappelle que le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, conformément à sa vision en faveur de l’instauration de l’Etat de droit et la promotion du social, est engagé à relancer le pacte social entre l’administration publique de qualité, via une structure de la carrière  pour les agents et un départ à la retraite organisé. « Le travail que fait la CNSSAP, sous le leadership et l’accompagnement de la ministre de la Fonction publique, Yollande Ebongo Bosongo, participe à cette vision », souligne la source.

Depuis son opérationnalisation en octobre 2017, renseigne la source, la CNSSAP participe à restaurer la dignité humaine de l’agent public, en assurant un paiement régulier des pensions à l’ensemble de ses bénéficiaires, dans le souci de servir dans la transparence et de garantir à ses clients une qualité des services.

La source renseigne également que la CNSSAP soumet chaque année ses états financiers à un audit externe et que les bons résultats de ses audits ont été salués par la Banque mondiale à travers l’aide-mémoire transmis au Gouvernement de la République au mois de janvier de l’année en cours. Dans ce rapport, la Banque mondiale présente la CNSSAP comme étant l’une des réalisations les plus remarquables du projet global de réforme de l’administration publique, affirme le communiqué.

La CNSSAP qui a réalisé d’importants excédents financiers auprès des établissements de crédit en RDC en deux ans, se dit naturellement intéressée par l’investissement dans le marché des bons du trésor, suivant les orientations du gouvernement et des parties prenantes. Elle rassure de continuer de satisfaire ses assurés, conformément à la vision du gouvernement. ACP/Kayu/Mpk/KJI/JFM