Noël Tshiani préconise la mécanisation de l’agriculture pour sauver 85% de la population au chômage

0
433

Kinshasa, 15 juillet 2020 (ACP).- M. Noël Tshiani Muadiamvita, candidat à l’élection présidentielle de 2018, docteur en sciences économiques, a indiqué que la mécanisation de l’agriculture, de la pêche et de l’élevage va contribuer à lutter contre le  chômage  qui touche 85% de la population congolaise active.

Il l’a exprimé, mercredi, au cours d’un entretien avec l’ACP  axé sur un plan de sortie de la dépréciation de la monnaie congolaise.

Selon lui, la pandémie de la COVID-19 a perturbé l’économie mondiale enregistrant en RDC, des diminutions de près de 40% sur l’exportation et de 30% sur l’importation. Une situation qui selon lui, demande ainsi une bonne politique pour créer un bon environnement pouvant améliorer et renforcer les capacités des producteurs agricoles.

Il a laissé entendre que pour permettre à la monnaie nationale de se stabiliser et de ne plus dépendre de devises étrangères, la RDC est appelée avoir une économie productrice et de procéder à la réforme de sa monnaie, car, selon lui, cette dernière reste l’élément qui permet de stabiliser le pouvoir d’achat.

L’analyste économique, Noël Tshiani, a expliqué qu’avec l’évolution galopante du taux de change, la population congolaise court la pauvreté du fait que son pouvoir d’achat chute du jour au jour précisant cette réforme  doit se faire sur le plan économique  et politique, laquelle doit  viser en premier lieu la stabilisation du territoire national.

 «La monnaie est la valeur primordiale de la dépréciation monétaire. La population perd son pouvoir d’achat lorsque la monnaie n’est pas bien gérée», a-t-il dit, expliquant que l’utilisation intense   en RDC en cette période de crise sanitaire, de la monnaie nationale pour payer les activités internes de l’Etat, notamment, des fonctionnaires et agents de l’Etat et sur l’importation des biens, a créé un déficit de cent milliards de Francs congolais, touchant à la réserve publique et à l’aide extérieure.

Le candidat aux élections présidentielles de 2018 en RDC a signalé que la Coronavirus a causé la pénurie des devises du fait que l’économie des pays européens et américains ont été touchés par cette pandémie ajoutant que les recettes ont sensiblement diminué avec le confinement.

Selon lui, pour sauver cette crise, l’indépendance de la Banque centrale figure également parmi les facteurs clés de la stabilité de la monnaie, comme le stupide l’article 176 de la Constitution qui consacre la gestion de l’Institut d’émission et son  autonomie.

ACP/Kayu/Mpk/KJI/JFM