Nord-Kivu : les FARDC récupèrent plusieurs agglomérations jadis occupées par les miliciens Mai-Mai à Lubero.

0
529

Goma, 15 juillet 2020 (ACP).- Les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont récupéré, sans combattre, la semaine en cours, les localités de Kinyatsi, Masumo, Musasa, Mukata, Kasihiro, les agglomérations qui alimentent en grande partie le territoire de Lubero et la ville de Butembo en produits agricoles, de suite des opérations de traque des groupes rebelles qui pullulent dans le territoire de Lubero lancées le 3 juillet, a-appris l’ACP d’un témoin de la contrée.

 En effet, un groupe rebelle des « mai mai » nommé Alliance pour la Transformation Intégrale du Congo conduit par un certain Kasereka Kasyano Kabidon imposait sa loi dans les villages précités depuis deux ans et demi. Ces rebelles faisaient payer obligatoirement à chaque adulte de la région 1000 francs congolais par moi, on n’a pas d’argents, vous serez punis par les coups des fouets.

La tracasserie des « mai mai » s’étendait sous diverses formes au chef de la population qui a été victime durant deux ans et 6 mois et qui n’a pas cessé de crier au secours.

Lundi 13 juillet, le porte-parole de l’armée dans le secteur opérationnel Grand Nord de la province du Nord-Kivu a été devant la presse à Butembo, pas pour annoncer les décomptes macabres mais plutôt la bonne nouvelle.

« C’est depuis le 3 juillet que nous sommes en chasse des rebelles maimai à Kanyatsi à 45 kilomètres au Nord-Est de la ville de Butembo, nous avions pourchassé l’ennemi jusque dans son lieu de rébellion. Pour l’instant, le chef rebelle Kabido est en fuite mais nous avons mis nos militaires  pour sécuriser la zone », a informé Anthony Mwalushay, le porte-parole de l’armée dans le Grand Nord.

Par ailleurs, l’armée dresse un bilan provisoire de deux éléments FARDC légèrement blessés et 4 morts dans le camp des « mai mai ». ACP/Kayu/Mpk/KJI/JFM