La prime de risque au centre des échanges des vues entre le ministre du Budget et une délégation de syndicats des médecins

0
124

Kinshasa, 16 juillet 2020 (ACP).- La question liée à la lenteur dans l’exécution de la paie de la prime de risque, était au centre des échanges des vues, mercredi,  entre le vice-premier ministre, ministre du Budget, Jean-Baudouin Mayo Mambeke et une délégation des syndicats des médecins, le  «Synamed» et le «Syneco», a appris l’ACP jeudi de la cellule de communication duit ministre.

Selon la source, le vice-premier ministre Mayo a indiqué que cette lenteur est due au retard pris dans la transmission des listes des bénéficiaires de  cette  prime, auprès des services habilités. «Le Président de la République, Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo, nous a donné l’instruction ferme de prendre en charge tous les médecins en ce qui concerne leurs primes de risque, et d’y aller par étape, en alignant 800 (huit cents) médecins par trimestre. L’exécution du Budget a commencé après l’informatisation au deuxième trimestre», a déclaré M. Mayo.

Il a, par ailleurs rappelé que la charge de la rédaction desdites listes revient aux médecins eux-mêmes, et a soutenu fermement que son ministère attend qu’on lui dépose lesdites listes pour le 3 ème et 4ème trimestre, afin que la paie soit programmée, tout en précisant ces listes devront tenir compte de l’ancienneté et de la représentativité des médecins qui prestent en provinces. ACP/Fmb/Fmb/AWA