Les syndicats des enseignants du Congo jugent inopportune la reprise des cours le 21 juillet prochain

0
488

Kinshasa, 16 Juillet 2020 (ACP).- Trois syndicats des enseignants de la RDC, affiliés à l’international de l’éducation,  la Centrale de l’éducation nationale et de la recherche Scientifique (CSC-Enseignement), la Fédération nationale des enseignants et éducateurs sociaux du Congo (FENECO/UNTC) et le syndicat des enseignants du Congo (SYECO), ont au cours d’une conférence de presse tenue mercredi  à Kinshasa, jugé inopportune et impossible la reprise des cours ce 21 juillet en cette période de crise sanitaire telle qu’annoncée par le ministre de l’ESPT, Willy Bakonga Wilima.

Au cours de cette conférence, deux points essentiels ont été abordés ;  la présentation du guide syndical contre la COVID-19 et la reprise des cours annoncée pour le 21 juillet prochain.

Les trois secrétaires généraux de ces syndicats, Augustin Tumba de la FENECO/UNTC, Cécile Tshiyombo de la SYECO et  Valéry Sumpi de la CSC-Enseignement ont, contre toute attente,  jugé impossible cette reprise des cours à travers la République pendant cette période sombre que traverse le pays, en dépit des mesures barrières prises   pour  protéger les élèves ainsi que leurs enseignants.

Le secrétaire général de la CSC-Enseignement a  aussi jugé  injuste la mise à l’écart des écoles du secteur privé par l’Etat dans son programme de distribution des matériels de protection contre la COVID-19.” Ce n’est pas normal d’oublier le secteur privé, car ce secteur a beaucoup aidé l’Etat congolais, il mérite les mêmes avantages de sécurité que le secteur public”, a-t-il déploré.

Quant au guide syndical contre le coronavirus, les syndicats des enseignants de la RDC indiquent  que celui-ci est un petit livre pouvant permettre à tous les enseignants du pays de suivre attentivement les conseils et les mesures qu’il faut prendre pour éviter la contamination ainsi que la propagation de la maladie. Ce guide sera distribué à tous les enseignants. ACP/Fmb/Fmb/AWA