Plaidoyer l’exploitation des atouts économiques du jeu vidéo dans le développement de l’Afrique post COVID-19

0
279

Kinshasa, 16 juillet 2020 (ACP).- Les participants à la conférence virtuelle sur «le rôle du jeu vidéo pour un développement économique de l’Afrique post COVID-19» organisée par les structures «Africa Creates» et «African in Color», ont plaidé, jeudi, pour que les Etats africains capitalisent les atouts  économiques de cet instrument ludique qui continue de retenir l’attention de la jeunesse en cette période de Coronavirus.

Dans sa présentation, Krystel Kalanga, manager à «Africa Creates», a indiqué que le jeu vidéo est une industrie culturelle innovante pour de nombreux territoires africains, à l’instar de la RDC, soutenant qu’il  peut  constituer une source de nouveaux emplois, créer des hommes d’affaires et donc booster ainsi l’économie africaine.

Au niveau économique, a-t-elle expliqué, le secteur des jeux vidéos est aussi rentable que celui de cinéma, de l’audiovisuel ou des communications électroniques, ajoutant qu’en plus de son coté divertissant, le jeu vidéo a également un rôle culturel, dans la mesure où il  permet à toutes les couches de découvrir de part son contenu, la culture africaine, sa faune, son flore, sans  oublier son utilisation en tant qu’instrument de sensibilisation à la pandémie. «Le jeu vidéo ouvre des aspects de croissance du marché,  plus il couvre la demande et l’offre de marché au cours de cette pandémie», a-t-elle relevé.

Le jeu vidéo, un remède

Pour sa part, Kevin Kabuya, marketeur à «Africa in Color», a  évoqué l’importance du jeu vidéo par rapport à la santé humaine,  en tant que remède durant la période de confinement, soutenant que cette pandémie a mis en évidence des aspects plus positifs des jeux vidéo qui font souvent défaut dans les médias.

Selon lui, la pandémie  de Coronavirus a fait ressortir un nouveau type de sensibilisation des masses via les jeux vidéo et surtout de renforcement des liens entre les membres d’une famille, en dehors des réseaux sociaux.

Il a aussi affirmé que,  selon une étude récente de son organisation, le commerce  et l’industrie de jeu vidéo font partie des domaines où l’impact de la COVID-19 ne s’est pas trop fait sentir.

Ainsi, il a  encouragé les opérateurs économiques  congolais  à intensifier la promotion et la vente de  ce type de produit, en vue de mieux satisfaire la grande masse d’utilisateurs.

 Ils ont aussi été invités à utiliser les jeux vidéos  comme moyen d’éduquer la population et comme moyen de véhiculer  un certain nombre de valeurs, promouvoir  en même temps la culture africaine. ACP/Fmb/Fmb/AWA