Deux nouveaux cas confirmés  d’Ebola notifiés  jeudi à l’Equateur

0
210

Kinshasa, 17 juillet 2020(ACP).- Deux nouveaux cas confirmés de maladie à virus Ebola ont été notifiés jeudi dans la province de l’Equateur, dont 1 cas dans la zone de santé de Bolomba et 1 autre dans la zone de santé de Lotumbe, rapporte le bulletin quotidien du ministère de la Santé sur la situation épidémiologique de cette maladie parvenu vendredi à l’ACP.

Aucun  nouveau décès  d’Ebola n’a été enregistré parmi les cas confirmés. Par ailleurs, deux patients guéris sont sortis du centre de traitement d’Ebola (CTE) de Bolomba.

Depuis la déclaration de cette onzième épidémie d’Ebola en RDC  le 1er  juin 2020, le cumul des cas est de 57 dont 53 cas confirmés et 4 cas  probables. Au total, il y a eu 22 décès (18 décès de cas confirmés et 4 décès de cas  probables) et 16 vainqueurs d’Ebola (personnes guéries d’Ebola).

La source indique également que 12.210 personnes ont été vaccinées avec le vaccin rVSV-ZEBOV-GP depuis le début de la vaccination le 05 juin 2020 jusqu’au 14 juillet 2020.

Actuellement, six zones de santé sont touchées par cette maladie dans la province de l’Equateur. Il s’agit des zones de santé de Bikoro, Mbandaka, Bolomba, Iboko, Lotumbe et Wangata.

Un nouveau cas probable d’Ebola signalé à Mbandaka

Un nouveau cas probable de maladie à virus Ebola a été signalé jeudi dans la zone de santé de Mbandaka dans la province de l’Equateur, rapporte le bulletin quotidien du ministère de la santé sur la situation épidémiologique de cette maladie parvenu  vendredi à l’ACP.

Un cas probable est un cas de décès pour lequel il n’a pas été possible de prélever des échantillons biologiques pour une analyse au laboratoire, mais des investigations ont un lien épidémiologique avec un cas confirmé ou un autre cas probable.

Pour le cas signalé jeudi à Mbandaka, il s’agit  d’un homme de 51 ans, décédé, non vacciné et non listé comme contact dans l’aire de santé d’Ipeko au quartier Ebenzola.

Le début des signes de la maladie remonte au 07 juin 2020 avec comme période d’exposition du 21 mars au 03 juin 2020. Bien avant ce début des signes, cet homme, infirmier de son état, avait assuré des soins à domicile à 4 de ses patients qui étaient décédés entre janvier et juin 2020. Les investigations sont en cours afin de déterminer sa source de contamination.

Cet homme a usé de l’automédication à domicile du 07 au 16 juin 2020 et a poursuivi le traitement deux jours durant. Ce traitement lui a été  dispensé par son beau-frère. Il est décédé le 18 juin 2020 et a été enterré le jour suivant à Madebo sans prélèvement ni enterrement digne et sécurisé.

La notification comme cas d’Ebola a été confirmée le 1er juillet 2020, date à laquelle son épouse a été confirmée malade d’Ebola avec comme date du début des signes le 26 juin 2020 et la période d’exposition du 09 au 22 juin 2020.

La même source note 144 contacts listés et suivis dont 123 se sont faits vacciner. Le ménage où il séjournait durant toute la période de sa maladie a été décontaminé. La famille du cas probable et la communauté du quartier Ebenzola ont été sensibilisées aux mesures préventives contre la Maladie à virus Ebola. ACP/Zng/ODM/ May/GGk