Les femmes rurales toujours à l’écart de la promotion du genre, 60 ans après l’indépendance

0
429

Kinshasa, 17 juillet 2020(ACP).- Soixante (60) ans après l’indépendance de la RDC, les femmes congolaises évoluant dans les milieux ruraux sont  restées à l’écart des avancées dans le domaine de la promotion du genre,  a indiqué  la présidente de l’ONG « La femme dans la reconstruction pour le développement du Congo (FERDEC) », Doris Biselenge, au cours d’un entretien vendredi  avec l’ACP.

Mme Biselenge a déploré le fait que ces femmes qui constituent la majorité de la population féminine en RDC, demeurent pour la plupart analphabètes et continuent d’exercer des activités champêtres nourrissant beaucoup de citadins, de manière traditionnelle et archaïque.

Elle a interpellé le gouvernement congolais afin que celui-ci multiplie des campagnes de sensibilisation et d’encadrement de cette main d’œuvre disponible dans le but de moderniser et d’améliorer les conditions de vie dans les milieux ruraux.

Pour elle, la prise en compte d’une façon durable et responsable passe par la mise sur pied d’une politique réelle et robuste pour la promotion de la femme et sa protection à travers des lois qui seront votées par le Parlement. ACP/Zng/ODM/ May/GGk