Le Comité laïc de coordination appelé à revoir leur mode opératoire

0
1148

Kinshasa, 20 juillet 2020 (ACP).- Le coordonnateur du Centre de réflexion juridique de lutte contre l’impunité (CRJLI), Me Franck Kalolo a appelé, dans un document parvenu lundi à l’ACP, le Comité laïc de coordination (CLC) à revoir leur mode opératoire, car l’organisation de la marche du dimanche 19 juillet  à Kinshasa contre la désignation de Ronsard Malonda à la tête de la Commission électorale indépendante (CENI) était inopportune.

Selon Franck Kalolo, sa structure n’a pas pris part à la marche organisée par le CLC parce que le Chef de l’État, Félix Tshisekedi a déjà répondu favorablement aux principales revendications des marches pacifiques organisées le 09 et le 13 juillet respectivement par l’UDPS et Lamuka en refusant d’investir Ronsard Malonda comme président de la CENI.

Il a indiqué que le Centre de réflexion juridique de lutte contre l’impunité considère que l’objectif de la marche du CLC a été déjà atteint car lorsqu’une structure ou un parti politique saisie l’autorité provinciale pour la tenue d’une marche, il y a toujours une motivation dans la correspondance, l’objectif ainsi que l’itinéraire.

Le CRJLI a estimé que la réponse à la revendication ayant été donnée par le Chef de l’État, le CLC devait ajournée la marche du 19 juillet car elle est devenue inopportune, indiqué-t- on. ACP/Zng/ODM/Fmb/Nig/NKV/MNI