Le Président Félix Tshisekedi rend les hommages à feu le juge Raphaël Yanyi

0
611

Kinshasa, 20 juillet (ACP).- Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a rendu les hommages d’adieux, lundi au Palais de Justice de la Gombe, à feu le juge Raphaël Yanyi Ovungu, décédé à Kinshasa le 16 mai 2020, des suites d’une maladie.

Le Chef de l’État s’est incliné devant la dépouille de l’illustre disparu, avant de déposer une couronne de fleurs. Il a ensuite exprimé sa compassion et réconforté la veuve, les orphelins ainsi que les autres membres de sa famille.

Le 9 juillet 2020, le Président de la République, en sa qualité de Grand chancelier des ordres nationaux, a signé une ordonnance portant admission comme chevalier, à titre posthume, de feu le juge Raphaël Yanyi Ovungu dans l’Ordre national Héros nationaux Lumumba-Kabila et son élévation au titre de premier président de la Cour d’appel.

Dans son allocution, le bâtonnier du barreau de Kinshasa/Gombe a, de son côté, exhorté la République à honorer vivant les magistrats dévoués en assurant leurs conditions de vie, avant d’appeler ses collègues à faire le bien autour de soi, aux justiciables et à l’homme.

« La vie devait servir à faire du bien à ses semblables…aux justiciables. Yanyi est mort comme il a vécu, un magistrat dévoué, qui a travaillé jusqu’à la dernière seconde de sa vie », a-t-il dit, ajoutant qu’il faut, à cet effet, le décorer non pas en tant que mort mais en tant que vivant en le rassurant de conditions dignes d’un magistrat vivant disposant d’une famille qu’il laisse derrière lui.

Pour le Procureur général de la République, l’audience ouverte à cette occasion par la Cour d’appel de Kinshasa/ Gombe se veut solennelle, car par la volonté du législateur les cours et tribunaux tiennent également des audiences solennelles à l’occasion notamment des décès. « Une fois de plus, la mort a frappé la famille judiciaire qui a perdu un collègue, un chef », a dit le procureur général de la République.

« La famille biologique, elle, a perdu un fils, un frère, un père, un époux. La société congolaise a perdu un modèle, une référence, une icône. C’est un héros de l’État qui vient de tomber sur le champ de bataille, il entre, ce jour, de plein pied dans l’histoire d’un peuple, d’un Etat », a encore dit le procureur général.

Parlant au nom des enfants, le fils aîné du défunt a fait savoir que leur père était un homme digne, humble, sage, un papa modèle dont ils se souviendront de l’amour qu’il leur a laissé comme héritage à la prospérité. Il laisse à la nation congolaise le modèle d’un juge intègre qui entre dans le panthéon des héros.

Le notable Tetela et député national, Lambert Mende Omalanga a, à cette occasion, félicité le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, d’avoir honoré la mémoire de ce magistrat.

Plusieurs personnalités ont assisté à ces obsèques, notamment des avocats, magistrats, corps diplomatiques, députés et sénateurs, membres du gouvernement et du cabinet du Chef de l’État dont le Directeur de cabinet du Chef de l’État, Désiré Kashmir Kolongele Eberande.

Raphaël Yanyi Ovungu est né à Lodja le 24 décembre 1968, dans l’actuelle province du Sankuru, territoire de Lodja, secteur de Kondo Tshumbe, village de Lubudi. Fils de Yanyi Ekonda Raphaël et de Otenewo Charlotte, il a fait ses études élémentaires à l’école primaire catholique des garçons de Lodja, secondaires à l’Institut technique agricole et vétérinaire d’Omendjadi.

En 1997, il décroche sa  licence en droit privé et judiciaire à l’UNILU. En 1999, il est désigné magistrat à titre provisoire et fut, aux termes d’une période probatoire concluante passée au parquet de grande instance de Tshela, nommé magistrat à titre définitif.

En 2003, il est désigné juge au tribunal de grande instance de l’Ituri (Bunia). En 2009, il est nommé juge d’instance au TGI Kinshasa/ Gombe jusqu’à sa mort. ACP/ZNG/ODM/fmb/nig