Des conducteurs de motos taxi en colère suite à l’assassinat de l’un de leurs à Boma

0
165

Boma, 21 juillet 2020 (ACP).- Les conducteurs de motos taxis de Boma ont exprimé leur colère mardi à travers les artères et à la mairie de la ville suite à l’assassinat la nuit dernière de l’un de leur par des inciviques considérés comme des bandits urbains
communément appelés « kuluna ».

Un groupe de ces motards ont bloqué le passage devant le bâtiment administratif de la mairie pour dénoncer l’insécurité dont ils font actuellement l’objet de la part d’un réseau des ravisseurs des motos.

Ils ont déploré que certains éléments de la police commis à la patrouille nocturne se contentent de  se livrer à la tracasserie des conducteurs des motos sur les grandes routes au lieu de traquer les bandits urbains dans les poches noirs qui constituent leurs zones opérationnelles.


En outre, ils ont sollicité l’implication de la maire pour initier une patrouille de nettoyage de zones d’insécurité avec les éléments de la police nationale appuyés par les conducteurs des motos.


Une réunion du conseil urbain de sécurité pour traquer les voleurs des motos


La maire de Boma, Marie-Josée Niongo Nsuami a annoncé ,la tenue d’une réunion imminente du conseil urbain de sécurité élargie à une délégation de l’association des conducteurs de motos afin de mettre la main sur un réseau des ravisseurs des motos qui opère actuellement dans la ville de Boma. Cette décision a été prise au lendemain de l’assassinat d’un conducteur de moto et après que ses paires ont menacé d’user de la justice populaire contre les bandits urbains communément appelé kuluna dont ils prétendent maitriser les fiefs. Un autre conducteur de moto a été agressé dernièrement et sa moto ravi par les bandits. ACP/Kayu/May/GGK