Les communautés de Walikale condamnent les affrontements entre les deux factions de la milice Nduma Defense of Congo à Pinga

0
342

Goma, 21 juillet 2020(ACP).- Les Représentants des communautés ethniques établies dans le territoire de Walikale, ont, dans une déclaration rendue publique ce mardi, condamné avec la toute dernière énergie les récents affrontements qui créent la désolation au sein de la population notamment dans la cité de Pinga où les deux factions de la milice Nduma Defense of Congo se livrent à des combats fratricides aux conséquences sociales, économiques et humanitaires néfastes.

Dans cette déclaration faite au sortir d’une audience avec le Gouverneur Carly Nzanzu Kasivita, les signataires ont déploré le fait que la résurgence des affrontements a crée une situation précaire à Pinga et ses environs.

Ils ont ainsi exigé, « sans condition, la cessation immédiate des hostilités entre les deux factions tout en demandant au Gouvernement congolais de prendre toutes ses responsabilités et leurs biens ».

A la Mission de l’ONU pour la  stabilisation de la RD Congo (MONUSCO), les leaders communautaires du territoire de Walikale demandent d’appuyer le Gouvernement dans la protection des populations civiles pendant que les agences humanitaires sont appelées de venir urgemment en aide aux personnes déplacées.

Les communautés de Walikale s’engagent à sensibiliser les jeunes armés et à les persuader à adhérer au processus de paix lancé par le Chef de l’Etat. Elles sollicitent enfin l’accompagnement du Gouvernement congolais et l’appui de la Monusco pour la réussite du processus de démobilisation dans le territoire de Walikale.

A la suite de la scission en deux de la faction NDC/Rénové, le chef milicien Guidon Shimweray se serait retiré vers la région de Pinga, à près de cents kilomètres à l’Ouest de Goma. ACP/Kayu/May/GGK