Un député camerounais dénonce des malversations dans la gestion des fonds Covid-19

0
470

Kinshasa, 21 juillet 2020 (ACP) – Le député camerounais  Jean- Michel Nintcheu du Social démocaratic Front(SDF) a dénoncé mardi ce qu’il a qualifié de malversations dans la gestion des fonds destinés à la lutte contre le coronavirus, indiquent mardi des médias étrangers.

Pour Jean- Michel Nintcheu, la gestion des fonds dédiés à la lutte contre le coronavirus et qui tourneraient autour de plusieurs dizaines de milliards de francs CFA serait opaque, surfacturée sans oublier la coDe son côté, le ministre de la Santé Manaouda Malachie a qualifié ces accusations d’infondées.

L’affaire, en tout cas, n’en finit plus d’agiter l’opinion, alors que le Cameroun est l’un des pays subsahariens les plus touchés par la pandémie. À titre d’exemple, le député s’est insurgé de ce que l’un des centres de prise en charge des patients du Covid-19, au stade Mbappé Léppé de la ville de Douala, ne dispose pas de lits et de toilettes. Et ce, alors même qu’un contrat de location de toilettes, d’un montant de 100 millions de francs CFA y aurait été engagé. Jean-Michel Nintcheu indique aussi   que le compte d’affectation de lutte contre le Covid-19, qui est de 180 milliards, ferait l’objet de détournements en masse et en bandes organisées.

Des accusations que le principal mis en cause, le ministre de la Santé publique Manaouda Malachie, a battu en brèche. Pour le responsable politique, ces allégations sont tout simplement mensongères. Pour preuve, a-t-il indiqué à la presse, la dotation financière spéciale, dédiée à la lutte contre le coronavirus, n’est tout simplement pas encore opérationnelle. De l’avis du ministre, le député Nintcheu n’est tout simplement pas bien informé. ACP/Kayu/May/GGK/Thd