Décès  en Afrique du Sud de l’une des figures  de la lutte anti-apartheid

0
364

Kinshasa, 22 juillet 2020 (ACP).- Le président sud-africain Cyril Ramaphosa, a annoncé mercredi, le décès, à l’âge de 95 ans, de Andriew Mlangeni, célèbre compagnon de route et de captivité de Nelson Mandela dans la lutte  anti-apartheid en Afrique du Sud, ont rapporté le même jour les médias internationaux.

Dans un tweet, le président Cyirl Ramaphosa  a dit “avoir appris avec une profonde tristesse le décès dans la nuit” de mardi à mercredi d’Andrew Mlangeni.

Ce dernier avait été hospitalisé le 14 juillet dans un hôpital de Pretoria pour des douleurs abdominales, selon la présidence.

Son décès « marque la fin d’une génération et place notre avenir dans nos mains », a ajouté le président dans un communiqué.

Andrew Mlangeni était le dernier survivant du procès de Rivonia (1963-1964), au cours duquel plusieurs membres éminents de la formation anti-apartheid du Congrès national africain (ANC), dont Nelson Mandela, avaient été condamnés à la prison à vie.

Ce procès est entré dans l’Histoire car Nelson Mandela, devenu trente ans plus tard en 1994 le premier président noir de l’Afrique du Sud, en avait fait une tribune politique, attirant les regards du monde entier sur sa cause. Andrew Mlangeni a finalement passé vingt-six ans derrière les barreaux.

 L’hommage de l’ANC

 Pour sa part, l’ANC a rendu un  hommage mérité au compagnon de lutte de Nelson Mandela.

Il était « le dernier monument d’une génération courageuse de Sud-Africains qui ont renoncé à leur liberté, leur carrière, leur vie de famille et leur santé pour que nous soyons tous libres », a réagi  le prix Nobel de la paix, Desmond Tutu, compagnon de lutte de Nelson Mandela. « Il revient maintenant aux plus jeunes de reprendre le bâton de témoin qu’ils ont tenu et de terminer le chemin », a-t-il ajouté dans un communiqué.

Le régime raciste de l’apartheid, contre lequel l’ANC s’est battu, est officiellement tombé en 1994, mais les disparités entre la majorité noire et les Blancs restent aujourd’hui encore criantes en Afrique du Sud.

L’ANC a rendu hommage mercredi à “l’un de ses combattants les plus remarquables” qui “considérait que la liberté du peuple était plus importante que sa propre vie”.

En 2018, Andrew Mlangeni avait foulé le tapis rouge à Cannes avec l‘équipe d’un documentaire consacré au procès Rivonia, “The State against Mandela and the others” (L’Etat contre Mandela et les autres).

Un autre condamné lors du procès Rivonia, Denis Goldberg, s’est éteint à l‘âge de 87 ans, en avril dernier. ACP/CL/MPK/JFM