Le Président de la République annonce la fin de l’état d’urgence sanitaire

0
623

Kinshasa, 22 juillet 2020 (ACP).– Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a annoncé, dans un message à la nation, la fin à partir de  mardi 21 juillet à minuit  de l’état d’urgence sanitaire programmé depuis le 24 mars 2020 et renouvelé à six reprises pour faire face à la pandémie de la Covid-19.

A cet effet, le Chef de l’Etat a décidé un retour progressif à une vie normale suivant le schéma ci-après : premièrement, à partir de ce mercredi 22 juillet, reprise des activités commerciales, magasins, banques, restaurants, cafés, bars, terrasses, entreprises, rassemblements, réunions et célébrations  ainsi que le du transport en commun.

Deuxièmement, à partir du 03 août 2020 : reprise des écoles et universités en commençant par les classes de promotion terminales.

Troisièmement, à partir du 15 août 2020 : réouverture des églises et lieux de culte, reprise des mouvements migratoires interprovinciaux, réouverture des ports, aéroports et frontières, réouverture des discothèques, stades et salles de spectacles.

Toutefois, le Président de la République a souligné que pour les funérailles, les dispositifs actuels restent maintenus et doivent être de stricte application.

Le Chef de l’Etat a indiqué que les modalités pratiques  de reprise dans les différents secteurs seront déterminées par les autorités nationales, provinciales et locales compétentes.

S’agissant des mesures sanitaires qui doivent impérativement accompagner la reprise, le Président Félix Antoine Tshisekedi a insisté sur la nécessité de respecter partout et tout le temps, les mesures barrières ci-après : mise en place des dispositions de contrôle dans chaque entrée impliquant la prise de température, lavage des mains et/ou application du gel hydro-alcoolique,  port correct et obligatoire des masques dans les lieux publics.

Il a également cité, comme autres mesures barrières, le respect de la distanciation physique, le contrôle et le suivi de l’état de santé du personnel public et privé ainsi que la décontamination et la désinfection régulières des lieux d’activités.

Par ailleurs, le Président de la République a exprimé toute sa compassion à l’endroit de toutes les familles victimes de cette pandémie, sans oublier le personnel médical qui en a payé un lourd tribut. ACP/CL/Mpk/JFM