Nécessité d’une politique  industrielle pour transformer les ressources naturelles de la RDC

0
637

Kinshasa, 23 Juillet 2020 (ACP).- Le ministre de l’Industrie, Julien Paluku Kahongya,  a échangé mercredi avec un groupe d’experts en économie industrielle sur la mise en place d’une politique industrielle pour la transformation sur place au pays des différentes ressources naturelles de la RDC au lieu d’être exportées à l’état brut.

 Selon la cellule de communication du ministère de l’Industrie, ces experts regroupés au sein de l’association EMACON, étaient conduits auprès du ministre par le directeur général adjoint de cette corporation, J.F. Armenian.  «Le but de ma visite aujourd’hui , c’est d’avoir une grande réunion avec les collaborateurs du ministre de l’industrie , et pour expliquer que pour développer essentiellement le ministère de l’industrie, pour qu’il ait sa place , pour qu’il soit un élément important dans l’économie  d’un pays, il est important d’avoir une stratégie industrialisation,  il a ajouté que développer l’industrie c’est de mettre en place une stratégie d’industrialisation qui va générer aussi de relations avec les autres ministères puisque a-t-il fait savoir que l’industrie est né la phase finale de la mise en valeurs de ressources miniers , agricoles , pétrolières de différentes naturelles que possèdent le pays,  pour pouvoir les proposer à des industriels, pour pouvoir le transformer à de produits commerciaux et industriels qui vont pouvoir nous permettre d’exporter non plus de substances miniers ou de produits bruts mais d’exporter de produits industriels», a déclaré M. J.F Armenian.

Il a souligné  que dans son exposée, il a  expliqué au ministre les montages fonciers qu’on  peut faire, la démarche à suivre pour trouver les partenaires, le mécanisme à mettre en place pour monter un partenariat et pour obtenir de financement. Pour M. J.F. Armenian, ces éléments feront l’objet de discussions et des analyses à la prochaine réunion.

Encouragements du ministre

Pour sa part, le ministre Julien Paluku, a encouragé l’idée de la transformation des matières premières de la RDC en produits finis sur place au pays pour donner lieu à une chaine de valeurs ajoutées.

Ce groupe d’experts avait apprécié à sa juste valeur l’intervention de Julien Paluku devant nombreux participants à la grande rencontre des pays ACP organisée, il y’a quelques mois en Nairobi.

A cette occasion, Julien Paluku avait montré la nécessité pour l’Afrique de passer par l’industrialisation en vue de réduire la pauvreté et développer le continent qui, malgré ses nombreuses ressources naturelles, tarde toujours  à décoller. ACP/FNG/ZNG/ODM/Fmb/Awa