Atelier de sensibilisation des députés nationaux élus de la province de Lualaba sur le «PABEA-COBALT» à Kinshasa

0
421

Kinshasa, 24 juillet 2020 (ACP).-L’Unité de coordination à la Direction du Fonds national de promotion et de service social (FNPSS), en appui avec la Banque africaine de développement (BAD), a organisé, vendredi, à l’Hôtel Malebo, dans la commune de Kintambo, un atelier de sensibilisation des députés nationaux, élus dans la province de Lualaba sur le «Projet d’appui au bien être alternatif des enfants et jeunes impliqués dans la chaine d’approvisionnement du Cobalt » (PABEA-COBALT).

Pour Mme Alice Mirimo Kabetsi, coordonatrice de l’Unité de projet, cet atelier répond à la préoccupation des députés nationaux de Lualaba, qui consiste à connaitre l’évolution dudit projet et d’échanger sur les zones y relatives, ajoutant que cette rencontre vise aussi à mettre en contribution le rôle des élus dans la sensibilisation auprès de la population à la base, leur implication dans la mise en œuvre du projet, de promouvoir les échanges réguliers dans le cadre du suivi de la mise en œuvre du « PABEA-COBALT ».

S’agissant du PABEA-COBALT, Mme Mirimo a fait savoir que ce projet vise à ouvrir la redistribution équitable des richesses découlant des ressources des minerais de la RDC et la réinsertion sociale durable de 14.850 enfants travaillant dans les mines du Cobalt.

Pour elle, le PABEA-COBALT contribue à la mise en œuvre de la stratégie nationale de sortie des enfants de la chaine de production des minerais de cuivre et cobalt des provinces du Haut-Katanga et du Lualaba, dont l’axe est la réduction de la vulnérabilité économique des ménages à travers la promotion des coopératives agricoles de l’entrepreneuriat.

De son coté, le président du caucus des  députés nationaux élus de la province de Lualaba, Patient Malandji, a laissé entendre que cet atelier est bénéfique dans la mesure où ces pairs ont été éclairés au sujet dudit projet qui répond à leurs attentes, avant d’insister sur sa concrétisation.

«Il y a déjà des sites qui ont été ciblés afin d’enlever les enfants qui y travaillent en vue de les former dans les domaines de l’agriculture », a-t-il poursuivi, avant d’ajouter que 2% de la sommes ont été décaissés jusque-là.

«Nous allons accompagner ce projet jusqu’à sa concrétisation, en sensibilisant la population, à faire de contrôle au cas où les choses somnolaient afin d’obtenir les résultats attendus, ceux de voir « Zéro  enfant dans les mines et d’assurer leur formation », a dit M. Malandji,

Dans le cadre du «PABEA-COBALT», lancé le 27  août 2019 à Kolwezi, dans la province de Lualaba, par  le gouverneur  Richard Muyej, le secteur agricole a été ciblé comme une alternative devant contribuer à la diversification de l’économie locale afin d’offrir les possibilités d’insertion à  cette population. ACP/Kayu/GGK